Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Identification des patients à haut risque de cancer au décours d’une maladie thromboembolique veineuse - 01/06/13

Doi : 10.1016/j.jmv.2013.02.001 
M. Chevallier-Grenot a, B. Bulabois b, C. Seinturier a, C. Genty c, J.-L. Bosson c, d, G. Pernod a, , d
a Clinique universitaire de médecine vasculaire, CHU de Grenoble, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Laboratoire d’hématologie, CHU de Grenoble, 38043 Grenoble, France 
c Inserm 003, centre d’investigation clinique, CHU de Grenoble, 38043 Grenoble, France 
d Themas TIMC-IMAG UMR CNRS 5525, université Grenoble 1, 38043 Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Le bilan de dépistage du cancer au décours d’une maladie thromboembolique veineuse (MTEV) reste actuellement controversé. Nous avons cherché à caractériser une population la plus à risque de développer une néoplasie au décours d’un événement thromboembolique.

Méthode

Nous avons réalisé une étude rétrospective ancillaire cas-témoins, chez des patients ayant présenté une MTEV authentifiée, et chez lesquels les cancers ont été répertoriés. Nous avons évalué l’association de la présence d’un cancer aux caractéristiques de la MTEV et aux résultats de quatre marqueurs biologiques.

Résultats

Notre population était constituée de 142 patients (53 % d’hommes, âge médian de 71ans). À deux ans de la MTEV, 24 patients (17 %) étaient porteurs d’un cancer. Les valeurs des médianes des D-dimères, des monomères de fibrine et de la SP-sélectine sont significativement plus élevées chez les patients ayant un cancer. La régression logistique a permis d’identifier deux éléments permettant de cibler les patients à haut risque de cancer : le caractère bilatéral de la thrombose (OR : 4,41, 95 % IC : 1,41–13,78, p=0,01) et un taux de D-dimères supérieur à 3,8μg/mL (OR : 3,68, 95 % IC : 1,36–9,94, p=0,01). Ces deux caractéristiques portent une information additive ; 58 % des patients de notre population ayant ces deux facteurs associés ont un cancer.

Conclusion

Le caractère bilatéral de la thrombose et des D-dimères supérieurs à 3,8μg/mL sont hautement associés à la pathologie carcinologique. Ce résultat nécessite d’être validé par une étude prospective. Cela permettrait de limiter le dépistage à la population la plus à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

Assessment of cancer screening in the context of venous thromboembolic disease (VTE) remains controversial. We tried to characterize a population at high risk of developing cancer among patients suffering from VTE.

Method

We conducted a retrospective ancillary case-control study among patients with VTE who later had a positive diagnosis of cancer. We assessed the association of cancer with characteristic features of VTE and with the results for four biological markers.

Results

Our population included 142 patients (53% men, median age 71years). Two years after VTE, 24 patients (17%) had cancer. Median values for D-dimers, fibrin monomers and SP-selectin were significantly higher among patients who developed cancer. Logistic regression enabled us to identify two parameters targeting patients with a high risk of cancer: bilateral venous thrombosis (OR: 4.41, 95%CI: 1.41–13.78, P=0.01) and D-dimers superior to 3.8μg/mL (OR: 3.68, 95%CI: 1.36–9.94, P=0.01). The information provided by these two characteristics was additive; 58% of patients in our population who had both factors developed cancer.

Conclusion

Bilateral venous thrombosis and D-dimers superior to 3.8μg/mL are highly associated with carcinoma. This result requires a prospective validation. It could be useful in limiting the screening process to the population most at risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Thrombose veineuse, Cancer, D-dimères

Keywords : Venous thrombosis, Cancer, D-dimers


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 3

P. 172-177 - mai 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Lymphome et artères : une atteinte périvasculaire ou intravasculaire ?
  • M. Franz, A. Alfidja, C. Molucon Chabrot, E. Hermet, P.-F. Montoriol, E. Rosset, L. Boyer, P. Chabrot
| Article suivant Article suivant
  • Analyse du rapport bénéfice/risque d’un éventuel traitement anticoagulant des thromboses veineuses profondes asymptomatiques en chirurgie orthopédique majeure
  • M.-T. Barrellier, C.-M. Samama

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.