Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Gynécomastie : techniques chirurgicales et indications - 02/07/13

[45-668-D]  - Doi : 10.1016/S1286-9325(13)62250-5 
A. Bonte : Interne des Hôpitaux, P. Guerreschi : Praticien hospitalier, maître de conférence universitaire, V. Duquennoy-Martinot  : Professeur des Universités, chef de service
 Service de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, Hôpital Salengro, Centre hospitalier régional et universitaire de Lille, 2, avenue Oscar-Lambret, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Techniques chirurgicales - Chirurgie plastique reconstructrice et esthétique
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La gynécomastie est une augmentation du volume mammaire chez l'homme, conséquence d'une hyperplasie bénigne du tissu glandulaire mammaire, unilatérale ou bilatérale. Elle est le symptôme d'un déséquilibre hormonal entre androgènes et estrogènes, au profit de ces derniers. Le plus souvent idiopathique et péripubertaire, elle justifie cependant un bilan étiologique complet avant d'envisager un éventuel traitement chirurgical en l'absence de réponse au traitement médical ou de régression spontanée. L'examen préopératoire conditionne la technique chirurgicale, qui s'adapte aux différents tissus rencontrés. Dans le cas le plus souvent rencontré d'une gynécomastie péripubertaire sans excès cutané de l'adulte jeune, le chirurgien réalise, après un premier temps de lipoaspiration, une résection glandulaire par voie hémi-péri-aréolaire inférieure. Ce geste peut être complété par un redrapage cutané : une zone circulaire périaréolaire est désépidermisée puis suturée selon une technique de round-block. En cas de gynécomastie majeure, une mastectomie peut être pratiquée avec incision sous-mammaire et greffe de la plaque aréolomammelonnaire. Le placement de celle-ci doit être particulièrement soigneux afin de respecter les impératifs esthétiques du thorax masculin. Si la pathologie peut paraître simple car souvent bénigne, il s'agit cependant d'une chirurgie délicate, présentant un risque non négligeable de complications, de reprise et d'imperfections de résultat ; elle requiert un savoir-faire des différentes techniques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Sein, Homme, Mastectomie sous-cutanée, Adipomastie


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.