Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Encéphalites infectieuses - 23/07/13

[17-050-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(13)44031-9 
J.-P. Stahl a, , A. Mailles b
a Service des maladies infectieuses et tropicales, Centre hospitalier universitaire et Université 1 de Grenoble, boulevard de la Chantourne, B.P. 217, 38043 Grenoble cedex 9, France 
b Institut de veille sanitaire, 94415 Saint-Maurice cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 8

Résumé

Malgré le développement des connaissances physiopathologiques et la généralisation des techniques de biologie moléculaire, l'étiologie des encéphalites reste inconnue dans la moitié des cas quand la recherche étiologique est complète, 70 % des cas en routine actuelle. Leur incidence, le pronostic des patients à moyen et court terme et la persistance et la gravité des séquelles sont mal explorés. En France, les données disponibles à ce jour évoquent une incidence de 1,9 cas pour 100 000 habitants chez les patients non infectés par le virus de l'immunodéficience humaine. Les étiologies les plus fréquentes en France sont herpes simplex virus (HSV), virus varicella-zoster, Listeria et tuberculose. Malgré les difficultés du diagnostic et l'absence de traitement spécifique, l'étiologie de l'affection doit être recherchée, dans le but de préciser le pronostic individuel, de mieux gérer l'usage des antibiotiques et dans un but de santé publique. L'exploration proposée se décline en trois niveaux successifs d'exploration, des infections de l'encéphale les plus urgentes et les plus fréquentes, aux cas les plus rares et les plus difficiles d'interprétation. Les circonstances épidémiologiques peuvent orienter vers des diagnostics plus rares. Le traitement de première intention doit prendre en compte l'urgence du traitement de HSV (aciclovir).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Encéphalite, HSV, VZV, Listeria, Tuberculose, Aciclovir


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Manifestations neurologiques liées au virus HTLV-1
  • S. Olindo, S. Jeannin
| Article suivant Article suivant
  • Manifestations neurologiques centrales associées à l'infection VIH-1
  • A. Moulignier, F.-X. Lescure, J. Savatovsky

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.