Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et comorbidité des troubles psychiatriques dans la population générale française : résultats de l’étude épidémiologique ESEMeD/MHEDEA 2000/ (ESEMeD) - 17/02/08

Doi : ENC-4-2005-31-2-0013-7006-101019-200520019 

J.-P. Lépine [1],

I. Gasquet [2],

V. Kovess [3],

S. Arbabzadeh-Bouchez [1],

L. Nègre-Pagès [4],

G. Nachbaur [5],

A.-F. Gaudin [5]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction – ESEMeD est la première étude épidémiologique internationale réalisée sur des échantillons aléatoires permettant de mesurer avec précision la prévalence des troubles psychiatriques en France et de comparer directement celle-ci avec celles observées dans d’autres pays européens. Objectifs – 1) Déterminer la prévalence des troubles dépressifs, anxieux ou liés à l’alcool sur douze mois et au cours de la vie ; 2) estimer leur taux de comorbidité ; 3) évaluer les facteurs démographiques de risque de ces troubles. Méthode – Il s’agit d’une enquête transversale réalisée en 2001-2003 en population générale chez des sujets âgés de plus de 18 ans et non institutionnalisés, vivant en Allemagne (n = 3 555), en Belgique (n = 2 419), en Espagne (n = 5 473), en France (n = 2 894), aux Pays-Bas (n = 2 372) et en Italie (n = 4 712). En France, la base de sondage utilisée était une liste de numéros de téléphone générés aléatoirement. Les sujets ont été interrogés à leur domicile par des enquêteurs professionnels. Le questionnaire WMH-CIDI a été utilisé. Résultats – Le taux de participation a été de 46 % pour la France et de 61 % pour l’ensemble des pays. La prévalence au cours des douze derniers mois et au cours de la vie était respectivement 6,0 % et 21,4 % pour les épisodes dépressifs majeurs, 1,6 % et 7,9 % pour la dysthymie, 2,1 % et 6,0 % pour l’anxiété généralisée, 1,2 % et 3,0 % pour les troubles panique, 0,6 % et 1,8 % pour l’agoraphobie, 2,2 % et 3,9 % pour l’état de stress post-traumatique, 1,7 % et 4,7 % pour la phobie sociale, 4,7 % et 11,6 % pour la phobie spécifique, 0,5 % et 4,1 % pour l’abus d’alcool, et 0,3 % et 1,6 % pour la dépendance à l’alcool.Les troubles dépressifs et anxieux étaient significativement plus fréquents chez les femmes et les troubles liés à l’alcool plus fréquents chez les hommes. La fréquence des trois types de troubles est moins importante chez les sujets âgés et chez ceux vivant en milieu rural. Les troubles dépressifs et liés à l’alcool étaient plus fréquents chez les sujets vivant sans conjoint et les troubles dépressifs plus prévalents chez ceux sans emploi rémunéré. 38 % des sujets présentant un trouble dépressif avaient également un trouble anxieux ou un trouble lié à l’alcool associé. La comorbidité des troubles dépressifs et anxieux était plus fréquente chez les femmes, les sujets jeunes et ceux vivant sans conjoint. Le taux de comorbidité chez les sujets présentant des troubles anxieux était de 26 % sans différence entre les sexes. En ce qui concerne les troubles liés à l’alcool, il existait une forte différence de taux de comorbidité selon le sexe, à savoir 67 % chez la femme et 26 % chez l’homme. Conclusion – Cette étude souligne la prévalence élevée des troubles dépressifs, anxieux et liés à l’alcool en France, ainsi qu’une importante comorbidité entre eux. En outre, elle souligne la nécessité d’évaluer et de prendre en compte la présence éventuelle d’une telle comorbidité dans l’organisation des soins.

Résumé

Ce projet a été subventionné par la Commission Européenne (Contrat QLG5-1999-01042) et fut développé grâce au soutien financier du Laboratoire GlaxoSmith­Kline que nous remercions chaleureusement. L’étude ESEMeD/MHEDEA 2000 (The European Study of Epidemiology of Mental Disorders/Mental Health Disability : a European Assessment in the year 2000) a été menée conjointement avec la WHO World Mental Health Survey Initiative ( cliquez ici). Nous remercions l’équipe coordinatrice World Mental Health (WMH) pour leur aide concernant les outils de mesure et pour leur conseil en matière de procédures opérationnelles.

Abstract

Prevalence and comorbidity of psychiatric disorders in the French general population

Introduction – ESEMeD is the first international epidemiological study using a random sampling method that has allowed the prevalence of psychiatric disorders in France to be measured with precision and compared directly with that observed in other European countries. Objectives – 1) To determine the 12 month and lifetime prevalence of mood ­disorders, anxiety disorders and alcohol-related disorders. 2) To estimate the comorbidity between these disorders. 3) To evaluate potential demographic risk factors for these disorders. Methods – This was a transversal survey carried out between 2001 and 2003 of non-institutionalised subjects aged 18 or over in the general population of Germany (n = 3 555), Belgium (n = 2 419), Spain (n = 5 473), France (n = 2 894), the Netherlands (n = 2 372) and Italy (n = 4 712). In France, the sampling source was a randomly generated list of telephone numbers. Subjects were interviewed at home by professional interviewers. The WMH-CIDI questionnaire was used. Results – The participation rate was 46 % for France and 61 % for all six countries combined. The 12 month and lifetime prevalence rates observed were respectively 6.0 % and 21,4 % for major depressive episodes, 1.6 % and 7.9 % for dysthymia, 2.1 % and 6.0 % for the generalised ­anxiety disorders, 1.2 % and 3.0 % for panic disorders, 0.6 % and 1.8 % for agoraphobia, 2.2 % and 3.9 % for post-traumatic stress disorder, 1.7 % and 4.7 % for social phobia, 4.7 % and 11,6 % for specific phobia, 0.5 % and 4.1 % for alcohol abuse and 0.3 % and 1.6 % for alcohol dependence.Mood disorders and anxiety disorders were significantly more frequent in women, whilst alcohol-related disorders were more frequent in men. The prevalence of all three types of disorder was lower in elderly subjects and in those living in a rural environment. Mood disorders and alcohol-related disorders were more frequent in individuals living alone and mood disorders more frequent in those without paid employment. 38 % of subjects with mood disorder also presented an anxiety disorder or an alcohol-related disorder. The comorbidity of mood and an­xiety disorders was more frequent in women, younger subjects and those living alone. The comorbidity rate in subjects with anxiety disorders was 26 % and did not differ between genders. For alcohol-related disorders, there was a striking difference in comorbidity rate between men and women : 26 % in the former and 67 % in the latter. Conclusion – This study underlines the high preva­lence of mood disorders, anxiety disorders and alcohol-related disorders in France and demonstrates a high degree of comorbidity between them. For this reason, it is important to evaluate and take into account potential comorbidity in the management of individuals with psychiatric disorders.


Mots clés : Anxiété , Comorbidité , Dépression , Épidémiologie , Prévalence; Troubles liés à la consommation d’alcool.

Keywords: Alcohol use disorders , Anxiety , Comorbidity , Depression; Epidemiology , Prevalence.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 2

P. 182-94 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Patients en rémission partielle ou totale d’un Épisode Dépressif Majeur dans le cadre d’un trouble dépressif récurrent : description de la population incluse dans l’étude ÉCLAIR
  • A. Gérard, A. Pélissolo, B. Falissard, G. Goussiaume, V. Millet
| Article suivant Article suivant
  • Usage des psychotropes et troubles psychiatriques en France : résultats de l’étude épidémiologique ESEMeD/MHEDEA 2000/ (ESEMeD) en population générale
  • I. Gasquet, L. Nègre-Pagès, A. Fourrier, G. Nachbaur, A. El-Hasnaoui, V. Kovess, J.-P. Lépine

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.