Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chirurgie de la cataracte bilatérale immédiatement séquentielle chez le chien : une étude rétrospective de 128 cas (256 yeux) - 05/10/13

Doi : 10.1016/j.jfo.2012.09.010 
T. Azoulay a, , T. Dulaurent b, P.-F. Isard b, N. Poulain c, F. Goulle d
a Clinique vétérinaire des Halles, 28, rue du Faubourg-de-Saverne, 67000 Strasbourg, France 
b Centre hospitalier vétérinaire Saint-Martin, 275, route Impériale, 74370 Saint-Martin-Bellevue, France 
c Centre de statistique de Strasbourg (CeStatS), IRMA UMR 7501, université de Strasbourg et CNRS, 7, rue René-Descartes, 67084 Strasbourg, France 
d Clinique vétérinaire Aquivet, parc d’activités Mermoz, 19, avenue de la Forêt, 33320 Eysines, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Décrire les complications postopératoires ainsi que les résultats visuels de la chirurgie de la cataracte bilatérale immédiatement séquentielle (CCBIS) et évaluer s’il existe un risque supplémentaire si l’œil adelphe est opéré immédiatement après le premier.

Animaux étudiés

Il s’agit d’une étude rétrospective de 128 chiens (256 yeux) ayant subi une CCBIS dans trois centres d’ophtalmologie vétérinaire entre mai 2007 et décembre 2011.

Protocole

La fonction visuelle était notée en fin d’étude et les complications per- et postopératoires répertoriées et analysées. Les données correspondant au premier œil opéré (PO) puis au second (SO) ont ensuite été étudiées statistiquement afin de déterminer si le fait d’opérer les deux yeux d’un patient l’un après l’autre avait une conséquence péjorative pour l’œil opéré en dernier.

Résultats

Aucun incident anesthésique majeur n’a été enregistré. Les temps de phacoémulsification étaient significativement plus courts pour le SO que pour le PO. Lors du dernier examen, 239 yeux sur 256 étaient visuels (score 2) et trois chiens étaient complètement aveugles du fait de complications postopératoires bilatérales à long terme. Les complications les plus fréquentes étaient les uvéites (58 yeux, 22,66 %), l’hypertension postopératoire (neuf yeux, 3,5 %), les glaucomes (neuf yeux, 3,5 %) et les décollements rétiniens complets (sept yeux, 2,73 %). Aucun cas d’endophtalmie n’a été répertorié. Ces résultats ne sont pas moins bons que ceux classiquement décrits pour la phacoémulsification unilatérale. Par ailleurs, le risque de cécité ou de complications postopératoires n’était pas majoré pour le SO.

Conclusions

D’après les résultats de cette étude, la CCBIS ne présente pas plus de risque qu’une chirurgie classique unilatérale de la cataracte. De ce fait, elle représente une option particulièrement intéressante pour des patients rigoureusement sélectionnés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To describe postoperative complications and visual outcomes after immediately sequential bilateral cataract surgery (ISBCS) and to assess whether additional risk is incurred by operating on the fellow eye immediately following the first.

Animals studied

A retrospective review of 128 dogs (256 eyes) that underwent ISBCS in three veterinary ophthalmology centers between May 2007 and December 2011 was performed.

Procedure

Visual status at final evaluation was recorded and intra- and postoperative complications were recorded and analyzed. Data for the first operated eye (FE) and then the second eye (SE) were statistically analyzed to assess whether performing surgery on the SE immediately after the FE resulted in any negative consequences for the second eye.

Results

No serious intraoperative anesthetic incident occurred due to prolonged surgery. Phacoemulsification times were significantly shorter for the SE than for the FE. On final examination, 239 eyes out of 256 (93.36%) exhibited functional vision (score 2), and three dogs were completely blind due to long-term bilateral postoperative complications. The most common postoperative complications were uveitis (58 eyes, 22.66%), postoperative ocular hypertension (POH; nine eyes, 3.5%), glaucoma (nine eyes, 3.5%) and total retinal detachment (seven eyes, 2.73%). No case of endophthalmitis was reported. These results were no worse than those typically reported for unilateral phacoemulsification. In addition, the risk of blindness and other postoperative complications was not significantly increased in the SE.

Conclusions

The results of this study suggest that ISBCS is not associated with an increased incidence of intra- or postoperative complications compared to classic unilateral cataract surgery and might be a viable option for selected patients. The risk of blindness or postoperative complications was not higher in SEs than in FEs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chirurgie bilatérale de la cataracte, Chien, Complication, Cristallin, Phacoémulsification, Vision

Keywords : Bilateral cataract surgery, Dog, Canine, Complication, Lens, Phacoemulsification, Vision


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 8

P. 645-651 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en évidence du blanc périveinulaire, par OCT « en-face », dans le cadre d’une OVCR
  • C. Marc, J. Gire, C. Boulicot, S. Guigou
| Article suivant Article suivant
  • Apport de l’imagerie « en face » en tomographie par cohérence optique dans le syndrome des taches blanches évanescentes multiples
  • F. Combillet, M.-B. Rougier, M. Blaizeau, J.-F. Korobelnik, M.-N. Delyfer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.