Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Arthroplastie totale de hanche par voie antérieure et antérolatérale - 26/10/13

[44-667-B]  - Doi : 10.1016/S0246-0467(13)61836-X 
P. Piriou , V. Lestrat
 Hôpital Raymond-Poincaré, 104, boulevard Raymond-Poincaré, 92380 Garches, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 24
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les voies d'abord antérieures et antérolatérales, dérivées des voies de Hueter et de Watson-Jones, en utilisant des espaces intermusculaires, permettent de réaliser des prothèses totales de hanche en réduisant au maximum le traumatisme chirurgical. Ce sont des voies structurellement mini-invasives dès leur conception. Elles étaient spontanément naturellement en avance sur le concept. La voie d'abord de Hueter-gaine passe en dedans du muscle tenseur du fascia lata alors que la voie de Röttinger passe en arrière de ce muscle. Elles peuvent toutes les deux être réalisées de trois manières différentes : en décubitus dorsal sur table orthopédique permettant l'extension de hanche, sur table ordinaire en décubitus dorsal ou bien en décubitus latéral. Elles sont exigeantes et nécessitent une courbe d'apprentissage difficile, en général réalisée lors du compagnonnage chirurgical des jeunes chirurgiens en formation. Lors de leur réalisation, le temps opératoire le plus critique est l'exposition fémorale. On ne doit pas pécher ni par excès en perdant ainsi le caractère mini-invasif de l'abord, ni par défaut en exposant alors l'opérateur à des complications fémorales. L'utilisation de la table orthopédique pour les auteurs est la meilleure garantie d'obtenir une exposition fémorale sûre, confortable et réellement mini-invasive, tout en respectant l'environnement musculotendineux de la hanche. Entre des mains expérimentées, ces deux abords permettent une récupération fonctionnelle extrêmement rapide et un taux de luxation prothétique postopératoire proche de zéro en primo-intention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Prothèse totale de hanche, Voie d'abord mini-invasive, Abord antérieur, Abord antérolatéral, Arthrose de hanche


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Technique de mise en place des prothèses totales de hanche sans ciment
  • P. Bizot
| Article suivant Article suivant
  • Arthroplastie totale de hanche pour luxation congénitale
  • X. Flecher, S. Parratte, J.-M. Aubaniac, J.-N. Argenson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.