Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Affections de la glande thyroïde - 29/03/14

[EN 0200]  - Doi : 10.1016/S1283-0828(14)66155-X 
O. Sénécat
 Unité de médecine interne des carnivores, ONIRIS - École nationale vétérinaire de Nantes, Atlanplole - La Chantrerie, CS. 40706, 44307 Nantes cedex 03, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 4

Résumé

L'hypothyroïdie est une dysendocrinie rencontrée chez le chien adulte. Elle correspond à la diminution de la concentration en hormones thyroïdiennes circulantes : thyroxine (T4) et tri-iodothyronine, et résulte dans la majorité des cas d'une destruction auto-immune de la thyroïde (thyroïdite lymphocytaire). La difficulté du diagnostic tient à la variabilité des signes cliniques et à leur absence de spécificité (apathie, surcharge pondérale, signes cutanés, etc.). En outre, l'interprétation des dosages hormonaux appelle à la plus grande prudence : certaines maladies ou traitements entraînent une hypothyroxinémie. Dans ce cas, le traitement est celui de la maladie causale. L'hypothyroïdie primaire nécessite un traitement à vie : apport de lévothyroxine. L'hyperthyroïdie est une dysendocrinie fréquente du chat âgé résultant de l'hypersécrétion d'hormones thyroïdiennes par un adénome sécrétant. Le tableau clinique, souvent riche, est évocateur lorsque plusieurs signes d'appel coexistent (maigreur, goitre, hyperactivité, polyuropolydipsie, etc.). Le diagnostic biologique pose en général peu de problèmes : mise en évidence de l'hyperthyroxinémie (mesure de T4 basale), scintigraphie thyroïdienne. Différentes options thérapeutiques s'offrent au praticien. Dans tous les cas, un traitement médical est mis en place en première intention de façon à restaurer l'euthyroïdie (antithyroïdiens), et à gérer les complications ou maladies associées. En l'absence d'insuffisance rénale, un traitement « définitif » peut être proposé : radiothérapie métabolique ou thyroïdectomie après localisation des lésions par scintigraphie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thyroïde, Hypothyroïdie, Chien, Hyperthyroïdie, Chat, Thyréotoxicose, Thyroxine, Scintigraphie, Thyroïdectomie, Radiothérapie métabolique


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Acromégalie féline : éléments diagnostiques et thérapeutiques en 2015
  • I. Rodriguez Piñeiro, P. de Fornel-Thibaud, D. Rosenberg
| Article suivant Article suivant
  • Hyperthyroïdie féline
  • Dan Rosenberg, Françoise Delisle, Patrick Devauchelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.