Médecine

Paramédical

Autres domaines


Hand injuries due to firework devices: A series of 58 cases - 10/04/14

Doi : 10.1016/j.main.2013.12.005 
A.-S. Matheron, S. Hendriks, S. Facca, P.A. Liverneaux
 Department of hand surgery, Strasbourg university hospitals, 10, avenue Baumann, 67403 Illkirch cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Fireworks or firecrackers can cause serious accidents. They are classified from K1 to K4 according to the amount of powder they contain. In Alsace (France), a type-K1 firecracker is available on the free market and the K2 and K3 ones are prohibited. The aim of this study was to reveal the effects of measures taken in order to prevent repercussions related to hand injuries caused by fireworks. Patients who fell victim to firework incidents have been recorded since 2006, starting date of the prevention campaign. Records have been taken on the circumstances, the group of firecracker, the level of injury and the severity of the injury in four stages. Our series included 62 hands from 58 patients (average age: 25 years), including two women. Most of them sustained their injury during the night of New Year's Eve. The study dealt with 21 K1, and 35 K2 or K3. We registered 29 cases of grade I, 2 grades II, 21 grades III and 9 grades IV. One patient died. The numbers of consultations, K2/K3 injuries and number of surgeries increased from 2006 to 2012. Our results show that firework-related injuries to the hand are serious, pluridigital, multistage and/or bilateral. Prevention was ineffective but should be improved and strengthened, as a total ban on fireworks is a counterproductive measure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Les artifices de divertissement, pétards ou feux d’artifice, peuvent provoquer des accidents graves. Ils ont été classés de K1 à K4 en fonction de leur quantité de poudre. En Alsace, les K1 sont en vente libre, les K2 et K3 interdits. Le but de ce travail était d’étudier l’effet de la prévention sur l’incidence des lésions des mains provoquées par les artifices de divertissement. Les patients, victimes de pétards, ont été recensés à partir de 2006, date de début d’une campagne de prévention. Ont été notés les circonstances, le groupe du pétard, le niveau lésionnel, la gravité en quatre stades. Notre série comportait 62 mains chez 58 patients, âgés en moyenne de 25ans, dont deux femmes. La plupart étaient blessés lors de la Saint-Sylvestre. Il s’agissait de 23 K1 et 35 K2 ou K3. On notait 29 grades I, 2 grades II, 21 grades III, et 9 grades IV. Un patient était décédé. Les nombres de consultations, de lésions par K2/K3 et d’opérés ont augmenté de 2006 à 2012. Nos résultats montrent que les lésions de la main par artifices de divertissement sont graves, pluridigitales, multiétagées et/ou bilatérales. La prévention a été inefficace, mais devrait être améliorée et renforcée, car l’interdiction totale des artifices de divertissement est une mesure contreproductive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Firecracker, Blast, Explosion, Amputation

Mots clés : Pétard, Blast, Explosion, Amputation


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 2

P. 124-129 - avril 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Anatomical study of the ligamentous attachments and articular surfaces of the trapeziometacarpal joint. Consequences on surgical management of its osteoarthrosis
  • C. Maes-Clavier, P. Bellemère, A. Gabrion, E. David, V. Rotari, E. Havet
| Article suivant Article suivant
  • Support for partial lesions of the flexor tendons of the fingers: A retrospective study of 36 cases
  • N. Maire, S. Hendriks, S. Gouzou, P.A. Liverneaux, S. Facca

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.