Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Do Malassezia species play a role in exacerbation of scalp psoriasis? - 11/06/14

Doi : 10.1016/j.mycmed.2013.10.007 
E. Gomez-Moyano , V. Crespo-Erchiga, L. Martínez-Pilar, D. Godoy Diaz, S. Martínez-García, M. Lova Navarro, A. Vera Casaño
 Dermatology, Carlos Haya Hospital, Plaza Hospital Civil, s/n 29009 Malaga, Spain 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Introduction

Clinical expression of psoriasis is in part dependent on external factors, such as drugs, microorganisms or stress. However convincing evidence of the role of Malassezia species in the pathogenesis of the psoriasis is still lacking.

Patients and methods

Samples taken from scalp skin of 40 psoriatic patients and the same number of healthy individuals were observed under direct microsocopic examination and cultured on modified Dixon agar.

Results

Direct microscopy examination of psoriatic scalp scales was positive in 30 (75%) patients; while it was positive in only 12 (30%) healthy subjects (P=0.003). Half of the cultures from healthy subjects showed no growth of colonies, but only 8 (15%) of psoriatic patients were negative. When an exacerbation has occurred in the previous weeks, pseudohyphaes were observed in 12 (40%) patients, Malassezia globosa was isolated in 18 (45%) patients and Malassezia restricta was isolated in 12 (30%) patients. In the group of patients having stable lesion, without any exacerbation in the previous weeks, no pseudohypahes were observed, M. globosa was not isolated, M. restricta was isolated in 4 (10%), and cultures were negative in 6 of them (15%).

Conclusions

Malassezia species form an integral part of normal cutaneous microflora in humans, however we found that during the episodes of exacerbation of the disease the presence of these yeasts, and particularly M. globosa, was increased.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’expression clinique du psoriasis dépend partiellement de facteurs externes, comme les médicaments, certains microorganismes ou même le stress. Jusqu’à présent, le rôle des levures Malassezia dans la pathogenèse du psoriasis n’était pas bien établi.

Patients et méthodes

Des échantillons ont été obtenus par grattage de la peau du cuir chevelu chez 40 malades de psoriasis, ainsi que de 40 sujets témoins sains. Dans tous les cas, on a pratiqué un examen direct avec du KOH et des cultures sur milieu de Dixon modifié.

Résultats

L’examen direct des lésions de psoriasis a été positif chez 30 (75 %) des malades, n’étant positif que chez 12 (30 %) des sujets témoins (p=0,003). Jusqu’à la moitié des cultures des échantillons de sujets témoins restèrent négatives, n’étant négatives par contre que pour 8 (15 %) de celles des malades de psoriasis. Chez les malades ayant eu une poussée dans les semaines précédentes, on observait du pseudomycélium dans 12 (40 %) des cas, et on a isolé Malassezia globosa dans 18 (45 %) et Malassezia restricta dans 12 cas (30 %). Par contre, chez les malades ayant des lésions stables, n’ayant subi aucune poussée, on n’a pas observé de pseudomycélium à l’examen, et on n’a pas isolé M. globosa, et seulement restricta dans 4 (10 %). Les cultures restèrent négatives dans 6 (15 %) de ces malades.

Conclusions

Les levures Malassezia font partie de la microflore cutanée normale chez les humains. Dans certaines maladies cutanées elles peuvent jouer un rôle plus ou moins établi. Dans le psoriasis du cuir chevelu, nous avons remarqué une augmentation de la présence de ces levures, et en particulier de M. globosa, en relation avec les poussées de la maladie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Psoriasis, Malassezia, Skin disease, Exacerbations

Mots clés : Psoriasis, Malassezia, Les maladies de la peau, Détérioration


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 2

P. 87-92 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Oral colonization: A possible source for candidemia in low-weight neonates
  • G.C.M. Batista, V.L.J. Krebs, L.S. Ruiz, M.E. Auler, R.C. Hahn, C.R. Paula
| Article suivant Article suivant
  • Aetiologies and contributing factors of vulvovaginal candidiasis in Abidjan (Cote d’Ivoire)
  • A. Konaté, W. Yavo, F.K. Kassi, V. Djohan, E.K. Angora, P.C. Barro-Kiki, H. Bosson-Vanga, F. Soro, E.I.H. Menan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.