Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évolution des prescriptions d’épuration extra-rénale en réanimation en France de 2008 a 2012 - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.511 
M. Bonnassieux 1, , M. Page 1, A. Duclos 2, S. Benard 3, C. Cancalon 3, A. Schmidt 3, C. Ichai 4, J.-Y. Lefrant 5, T. Rimmele 1
on behalf of

AZUREA

1 Anesthésie Réanimation, Hôpital Edouard Herriot 
2 Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon 
3 Steve Consultants, Oullins 
4 Anesthésie Réanimation, Hôpital Saint Roch, Nice 
5 Anesthésie Réanimation, CHU de Nîmes, Nîmes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

En réanimation, 5 à 10 % des patients nécessitent une épuration extra-rénale (EER) [1]. Le choix de la modalité (intermittente ou continue) en cas d’Acute Kidney Injury (AKI) est toujours controversé et ce particulièrement en France ou de nombreux services ont les deux techniques à disposition. L’objectif de cette étude était de rapporter l’évolution des prescriptions de modalité d’EER dans les réanimations françaises de 2008 à 2012.

Matériel et méthodes

Étude épidémiologique observationnelle, rétrospective, multicentrique, à partir de la base de données PMSI (Programme de Médicalisation des Supports d’Information) qui collige des informations exhaustives médico-administratives sur tous les séjours dans les établissements de soins français. Soixante-quatre mille neuf cent trente séjours avec une cotation pour un acte d’EER sur AKI ont été analysés pour l’ensemble des années 2008 à 2012 sur 272 centres. Les patients insuffisants rénaux terminaux ont été exclus. 3 groupes ont été analysés : continu seulement, intermittent seulement et ceux bénéficiant des deux techniques (groupe mixte).

Pour chaque séjour ont été extraits des indications épidémiologiques (âge, sexe, antécédents médicaux), thérapeutiques (modalité d’EER) et des indices de gravité (IGS II, utilisation de catecholamines, ventilation mécanique).

Résultats

Parmi les 272 centres, 11 (4 %) avaient à disposition seulement une technique intermittente, 54 (20 %) seulement une technique continue et 207 (76 %) les deux techniques. Les caractéristiques globales des séjours étudiés étaient : âge moyen 65ans (±15), 66 % d’hommes, IGS II moyen 61 (±23), 90 % de séjours dans des établissements publics. La mortalité hospitalière des patients nécessitant une EER était de 42 %, 64 % et 51 % dans les groupes intermittent, continu et mixte respectivement. 91 % des décès survenaient en réanimation. Les caractéristiques des patients étudiés sont détaillées dans le Tableau 1. L’évolution des prescriptions d’EER sur la période est représentée sur la Fig. 1.

Discussion

Les patients nécessitant une EER en réanimation présentent des scores de gravité et une mortalité élevés (principalement les patients traités avec une technique continue). Les taux d’utilisation des différentes modalités mettent en évidence une faible proportion de patients bénéficiant des deux techniques en association. Ces résultats montrent une prépondérance de l’utilisation de l’EER continue et une tendance à l’augmentation de l’écart en faveur de l’EER continue au fil du temps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A302-A303 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Monitorage de l’héparinothérapie par l’activated clotting time dans la prise en charge endovaculaire des anévrysmes intracrâniens rompus
  • G. Corbonnois, V. Derlon, M. Toussaint-Hacquard, T. Lecompte, S. Bracard, G. Audibert
| Article suivant Article suivant
  • Incidence et facteurs de risque d’insuffisance rénale en post opératoire de chirurgie de cytoréduction avec CHIP
  • V. Dudognon, F. Wallet, S. Malfroy, C. Bernet, N. Mottard, M.C. Laplace, O. Glehen, V. Piriou, A. Friggeri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.