Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence du site de stimulation sur le réflexe de dilatation pupillaire à la douleur : étude prospective observationnelle - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.063 
F. Roquet 1, , O. Goncalves 1, B. Wachowska 1, C. Armand 1, L. Guezouli 1, P. Montravers 1, D. Longrois 1, J. Guglielminotti 1, 2
1 Anesthésie-Réanimation, Hôpital Bichat - Claude-Bernard 
2 IAME, UMR 1137, Inserm, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La mesure du réflexe de dilatation pupillaire (RDP) en réponse à un stimulus électrique standardisé est proposée pour évaluer la balance nociception/anti-nociception au cours de l’anesthésie générale afin d’adapter la concentration de morphinique. Une relation linéaire ou sigmoïdienne décroissante entre le RDP et la concentration au site effet de rémifentanil ou d’alfentanil a été démontrée. Plusieurs sites de stimulation ont été utilisés (nerf médian, nerf cubital, peau) mais l’influence du site de stimulation sur le RDP n’a jamais été évaluée alors que certaines données suggèrent un possible effet. L’objectif de cette étude a été de déterminer si le site de stimulation utilisé avait une influence sur l’amplitude du RDP.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective, observationnelle et monocentrique menée après accord du CPP IDF1 et consentement éclairé du patient, sur des sujets féminins bénéficiant d’une aspiration utérine ambulatoire sous anesthésie générale. L’anesthésie consistait en une administration intraveineuse à objectif de concentration de propofol et rémifentanil (concentration cible au site effet respective de 4μg.mL−1 et 2ng.mL−1) suivant respectivement les modèles de Schnider et Minto. Chez chaque sujet, trois sites de stimulation étaient évalués : nerf médian, nerf cubital et dermatome D2 sur la ligne mamillaire. L’ordre de stimulation était randomisé. Les stimulations consistaient en un tétanos de 60mA pendant 5secondes et débutaient au plus tôt 2minutes après avoir atteint les concentrations cibles au site effet de propofol et rémifentanil et s’être assuré d’une perte du contact verbal. Un intervalle minimal de 2minutes entre chaque stimulation était respecté. Les paramètres du RDP étaient recueillis par un vidéo pupillomètre portatif (AlgiScan®, IdMed). La variable d’intérêt était le pourcentage de variation du diamètre au cours de la stimulation. Un test de Kruskal-Wallis était réalisé afin de déterminer si le site de stimulation était un facteur explicatif de l’amplitude du RDP. Les résultats sont exprimés en médiane et interquartiles [25–75e percentiles]. Une valeur de p<0,05 a été considérée significative.

Résultats

Trente sujets ont été inclus d’âge 26 [22–30] ans et d’IMC 22 [19–24]. Les diamètres pupillaires avant stimulation des sites médian, cubital et dermatome D2 sont respectivement 2,2 [2,1–2,3] mm, 2,2 [2,1–2,4] mm et 2,2 [2,1–2,4] mm. Après stimulation, on observe un pourcentage de variation respectif de 19 [11–28] %, 17 [8–25] % et 12 [5–21] % sans différence statistiquement significative (p=0,176) (Fig. 1).

Discussion

L’étude ne permet pas de mettre en évidence de différence significative d’amplitude du RDP en fonction du site stimulé. Ce résultat montre que le choix du site de stimulation pourrait être laissé au gré de l’anesthésiste en fonction du type de chirurgie et de l’accessibilité des sites.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A35 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison des mesures échographiques et tomodensitométriques du diamètre du 3e ventricule et de la déviation de ligne médiane chez des patients cérébrolésés
  • P. Lasselin, E. Pereira de Souza Neto, L. Jay, S. Grousson
| Article suivant Article suivant
  • Prédiction du mouvement lors de la stimulation chirurgicale par la réponse pupillaire à un prétest nociceptif
  • M. Paule, N. Grillot, F. Servin, L. Guezouli, B. Wachowska, I. Balcan, O. Goncalves, P. Montravers, D. Longrois, J. Guglielminotti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.