Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’utilisation de la ventilation non invasive pour la pré-oxygénation augmente le temps d’apnée lors des endoscopies des voies aériennes supérieures : à propos d’une étude prospective, contrôlée, randomisée - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.118 
O. Abou Arab 1, , E. Dimov 2, P.-G. Guinot 1, E. Bernard 1, H. Dupont 1
1 Pole anesthésie réanimation 
2 CHU d’Amiens, Amiens, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Lors d’anesthésie générale la pré-oxygénation permet d’obtenir un temps d’apnée suffisant et sécuritaire pour l’induction anesthésique. À ce jour, la méthode d’Hamilton est la technique qui prévaut. L’objectif principal de cette étude randomisée était de démontrer que la ventilation non invasive (VNI) permettait d’augmenter la durée d’apnée lors d’une anesthésie générale pour endoscopie des voies aériennes supérieures.

Matériel et méthodes

Après accord du comité éthique, des patients avec endoscopie des VAS ont été randomisés en deux groupes : VNI (AI de 4 cmH2O, PEP de 4 cmH20), Hamilton (VS sur masque O2 à 15 L/min). L’anesthésie générale était standardisée et consistait en du rapifen (30 gamma kg) et du propofol intraveineux (3mg/kg). Le critère de jugement principal était le temps jusqu’à désaturation de 90 %. Les critères de jugement secondaire étaient : la durée de pré-oxygénation, la durée de l’endoscopie, la tolérance du patient (échelle de 1 à 4), et l’évolution de la désaturation jusqu’à 90 %. Les variables quantitatives sont décrites par la moyenne (écart type) ou médiane (25–75 percentiles) les variables qualitatives par leur fréquence (%). Un test de Chi2, Fischer, Student, Man-Whitney, Anova avec post-hoc de Tukey étaient réalisés.

Résultats

Quarante-deux patients étaient inclus avec un âge de 59 (13) ans. Les 2 groupes de patients ne différaient pas sur le plan démographique, critères de ventilation (barbe, édentation, ronflement) et d’intubation difficile (Mallampati, ouverture de bouche, DTM). La durée d’apnée jusqu’à une SpO2 de 90 % était plus longue dans le groupe VNI : 492sec (386–697) vs 299sec (184–451), p<0,0001. Le temps de pré-oxygénation était plus court dans le groupe VNI : 187sec (147–240) vs 300sec (229–540), p<0,001. Le temps d’apnée aux différents temps étaient plus long dans le groupe VNI (p<0,001) sans que la cinétique de décroissance diffère entre les deux groupes. Tous les patients inclus avaient bien tolérés la VNI (score entre 0 et 2) sans effet secondaire (Fig. 1).

Discussion

Notre étude démontrait qu’une pré-oxygénation avec une VNI permettait d’augmenter le temps d’apnée en diminuant la durée de pré-oxygénation. Cette technique était bien tolérée par l’ensemble des patients sans effets secondaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° S2

P. A74 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Aération pulmonaire après extubation en réanimation : oxygénation humidifiée à haut débit (OHHD) vs 02 standard, une étude échographique comparative randomisée
  • A. Gerst, S. Perbet, R. Chabanne, A. Soummer, J.-S. Faure, J.-J. Rouby, J.-E. Bazin, J.-M. Constantin
| Article suivant Article suivant
  • Effets de la ventilation non invasive sur les patients victimes de traumatismes thoraciques avec hypoxémie
  • O. Chaouch, A. Ghlala, H. Belhajamor, M. Louati, M. Othmen, Z. Chaabane, A. Ammous, A. Cherif

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.