Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs testiculaires primitives à expression endocrine - 27/10/14

[10-032-G-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(14)64297-9 
J.-M. Kuhn
 Service d'endocrinologie, diabète et maladies métaboliques, Centre hospitalier universitaire de Rouen, 147, avenue du Maréchal-Juin, 76230 Bois-Guillaume, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Une proportion non négligeable des tumeurs primitivement testiculaires se développe à partir de contingents cellulaires qui possèdent, au moins potentiellement, une capacité de synthèse hormonale. Lorsqu'elle existe, cette sécrétion, qu'il s'agisse de stéroïdes ou de peptides, peut être responsable de manifestations endocriniennes susceptibles de précéder de longue date l'extériorisation de la tumeur. Parmi les trois situations cliniques qui peuvent être observées, la mise en évidence d'une masse scrotale sans signe endocrinien d'accompagnement évident est la plus fréquente. L'enquête endocrinienne se justifie néanmoins à titre diagnostique et surtout en raison de sa valeur de marqueur pronostique et de paramètre de suivi thérapeutique. Ailleurs, c'est le tableau endocrinien qui attire l'attention, qu'il s'agisse d'une pseudopuberté précoce isosexuelle chez l'enfant, de signes de féminisation, de troubles érectiles ou d'infertilité chez l'adulte. L'évaluation hormonale, dont les résultats auront une forte valeur diagnostique, se justifie alors à la fois en raison de la nature des signes d'appel et, comme dans la situation précédente, par sa valeur ajoutée d'indicateur pronostique et de suivi thérapeutique. Enfin, tumeur testiculaire et signes endocriniens sont d'emblée associés. L'enquête hormonale, qui aura pour objectif de relier l'un à l'autre, garde dans cette situation tout son intérêt pronostic et de suivi de l'efficacité du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Tumeur testiculaire, Pseudopuberté précoce, Gynécomastie, Inclusions surrénaliennes intratesticulaires, Bloc enzymatique en 21-hydroxylase, Tumeur à cellules de Leydig, Choriocarcinome, Séminome, Tumeur à cellules de Sertoli, hCG, 17-β-estradiol, Testostérone, Inhibine B


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Klinefelter
  • J. Young
| Article suivant Article suivant
  • Dysfonction érectile : prise en charge diagnostique et thérapeutique
  • F. Audenet, M. Rouprêt

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.