Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité anti-amibienne in vitro de l’association riboflavine/UV-A - 19/03/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2014.09.013 
J. Letsch a, A. Abou-Bacar b, E. Candolfi b, T. Bourcier c, A. Sauer c,
a Centre ophtalmologique Malraux, 32, rue du bassin d’Austerlitz, Presqu’île André-Malraux, 67100 Strasbourg, France 
b Institut de parasitologie et de maladies tropicales, hôpitaux universitaires de Strasbourg, 1, rue Koeberlé, 67000 Strasbourg, France 
c Service d’ophtalmologie, hôpitaux universitaires de Strasbourg, Nouvel Hôpital Civil, 67091 Strasbourg cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les kératites amibiennes constituent une pathologie rare, mais grave. Elles sont particulièrement difficiles à traiter lorsque le diagnostic est tardif, notamment en raison des limites des traitements actuels. Le but de notre étude est d’évaluer l’efficacité anti-amibienne de la riboflavine et des UV-A sur Acanthamoeba castellani.

Matériels et méthodes

Nous avons testé l’effet de la chlorhexidine 0,02 % seule (C), de l’association riboflavine 1 % et UV-A (R+UV-A), et de la combinaison de ces deux procédures (C+R+UV-A) sur des cultures de formes végétatives et de kystes d’A. castellani. Nous avons procédé à un comptage parasitaire sous microscope optique de chaque zone traitée à 1, 4 et 8jours.

Résultats

Il existe une diminution du nombre de kystes pour les trois traitements (C, R+UV-A, C+R+UV-A). Cette réduction est plus importante pour les géloses traitées par R+UV-A (p<0,01 à j8) et celles traitées par C+R+UV-A (p<0,001 à j8) en comparaison à celles exposées à la chlorhexidine seule (C). On ne note pas de diminution du nombre de trophozoïtes amibiens pour les trois traitements (C, R+UV-A, C+R+UV-A), mais un enkystement de ceux-ci.

Discussion

Devant l’efficacité in vitro de l’application de riboflavine combinée aux UV-A contre les formes kystiques d’A. castellani et l’excellente tolérance in vivo de cette procédure, la prise en charge des kératites amibiennes pourrait être améliorée par cette nouvelle approche thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Acanthamoeba keratitis is a rare but serious disease and is particularly difficult to treat when the diagnosis is delayed, partly because of the limitations of current therapies. The purpose of our study is to evaluate the anti-amoebic effectiveness of riboflavin and UV-A on Acanthamoeba castellani.

Materials and methods

We tested the effect of 0.02% chlorhexidine alone (C), the combination of riboflavin 1% and UV-A (UV-A+R), and the combination of the two treatments (R+C+UV-A) on cultures of vegetative and cystic forms of A. castellani. We conducted a parasite count under optical microscopy for each treated area at day 1, 4 and 8.

Results

There was a decrease in the number of cysts for all three treatments (C, UV-A+R, R+C+UV-A). This reduction was greater for the plates treated with R+UV-A (P <0.01 at D8) and those treated with C+R+UV-A (P<0.001 at D8) compared to those exposed to chlorhexidine alone (C). There was no decrease in the number of amoebic trophozoites for the three treatments (C, UV-A+R, R+C+UV-A), but encystment was observed.

Discussion

Given the in vitro efficacy of riboflavin combined with UV-A against cystic forms of A. castellani and excellent in vivo tolerance of the procedure, the treatment of acanthamoeba keratitis might be improved by this new therapeutic approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Acanthamoeba, Cross-linking, Kératite, Riboflavine, Ultraviolet-A

Keywords : Acanthamoeba, Cross-linking, Keratitis, Riboflavine, Ultraviolet-A


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 3

P. 213-219 - mars 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • In vivo and in vitro IL-18 production during uveitis associated with Behçet disease: Effect of glucocorticoid therapy
  • H. Belguendouz, D. Messaoudene, K. Lahmar-Belguendouz, Z. Djeraba, F. Otmani, M. Terahi, M. Tiar, D. Hartani, O.S. Lahlou-Boukoffa, C. Touil-Boukoffa
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques cliniques et paracliniques des uvéites syphilitiques
  • A.-S. Marty, P.-L. Cornut, H. Janin-Manificat, L. Perard, F. Debats, C. Burillon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.