Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Adénomes thyréotropes - 07/07/15

[10-023-C-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(15)64285-8 
P. Caron
 Service d'endocrinologie et maladies métaboliques, Pôle cardiovasculaire et métabolique, CHU de Rangueil-Larrey, 24, chemin de Pouvourville, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les adénomes thyréotropes sont rares et représentent 0,5 à 3 % des adénomes hypophysaires dans les séries chirurgicales ou autopsiques. Les adénomes hypophysaires à Thyroid-Stimulating Hormone (TSH) sont diagnostiqués de plus en plus fréquemment et précocement en raison du dosage systématique de la TSH chez tout patient présentant une thyrotoxicose, de la meilleure sensibilité et spécificité des trousses de dosage de la TSH et des progrès de l'imagerie hypophysaire. La thyrotoxicose clinique est souvent modérée (palpitations) avec un goitre homogène ou nodulaire. Sur le plan hormonal, on retrouve une augmentation des fractions libres des hormones thyroïdiennes alors que la TSH est détectable, normale ou modérément augmentée. L'imagerie par résonance magnétique met en évidence le plus souvent un macroadénome hypophysaire. Le principal diagnostic différentiel de l'adénome thyréotrope est le syndrome de résistance hypophysaire aux hormones thyroïdiennes par mutation du gène du récepteur TRβ. Sur le plan thérapeutique, si l'adénomectomie par voie rhinoseptale ou endoscopique est le traitement de première intention du microadénome thyréotrope, la présence des sous-types 2 et 5 des récepteurs de la somatostatine sur les cellules adénomateuses, l'efficacité de l'octréotide et du lanréotide sur le contrôle de la sécrétion adénomateuse de la TSH et leur bonne tolérance font que les formes retards des analogues de la somatostatine de première génération représentent une alternative médicale au traitement chirurgical des patients ayant un macroadénome ou un adénome thyréotrope invasif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Adénomes thyréotropes, Thyrotoxicose, Hyperthyroïdie, Syndrome de résistance hypophysaire aux hormones thyroïdiennes, Chirurgie, Radiothérapie, Analogues de la somatostatine


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Adénomes hypophysaires gonadotropes
  • G. Raverot, A. Vasiljevic, V. Raverot, V. Lapras, V. Favrel, J. Trouillas, E. Jouanneau
| Article suivant Article suivant
  • Hypophysites lymphocytaires et non lymphocytaires
  • I. Allix, V. Rohmer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.