Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infarctus osseux - 22/07/15

[14-029-A-40]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(15)66650-5 
P. Lafforgue a, , b
a Service de rhumatologie, Hôpital Sainte-Marguerite, 270, boulevard de Sainte-Marguerite, BP 29, 13174 Marseille cedex 9, France 
b Aix-Marseille Université, Faculté de médecine, Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

On appelle infarctus osseux les ostéonécroses aseptiques localisées aux métaphyses ou diaphyses des os longs, et parfois aux os plats, à l'exclusion des ostéonécroses épiphysaires et des petits os du tarse et du carpe. La forme usuelle est peu ou pas douloureuse. Les radiographies, normales au début, montrent ensuite des plages d'ostéocondensation inhomogènes, d'aspect souvent typique et suffisant au diagnostic, et parfois une apposition périostée. Le principal diagnostic différentiel radiologique est l'enchondrome. L'aspect en imagerie par résonance magnétique est caractéristique. Ces infarctus se situent principalement aux membres inférieurs, notamment de part et d'autre du genou. Ils sont souvent multiples et symétriques, associés à des ostéonécroses épiphysaires une fois sur deux, dont ils partagent les facteurs de risque bien connus. Dans certaines étiologies (drépanocytose, maladie de Gaucher et cytostéatonécrose d'origine pancréatique), il s'agit d'infarctus médullaires aigus, pouvant toucher n'importe quel os du squelette. Leur présentation clinique, biologique et en imagerie est alors très voisine d'une ostéomyélite aiguë, diagnostic différentiel difficile. Le pronostic des infarctus osseux est en règle générale excellent mais la possibilité, rare, de surinfection bactérienne ou de transformation maligne en sarcome est à connaître.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Infarctus osseux, Ostéonécrose, Drépanocytose, Maladie de Gaucher, Cytostéatonécrose, Maladie des caissons


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Ostéolyse, acro-ostéolyse
  • Charles Masson
| Article suivant Article suivant
  • Biomécanique de l'os, application au traitement et à la consolidation des fractures
  • N. Reina, J.M. Laffosse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.