Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Diabetes & Metabolism
Volume 34, n° S3
page H21 (mars 2008)
Doi : 10.1016/S1262-3636(08)72850-7
Alfediam: Communications orales

O40 Capacité oxydative mitochondriale dans le muscle et sensibilité à l’insuline : une relation non-linéaire chez l’homme sédentaire
 

E. Chanséaume, P. Rousset, C. Gryson, S. Walrand, Y. Boirie, B. Morio
Nutrition Humaine, Unité de Nutrition Humaine Umr1019 Inra/Uda, Clermont-Ferrand 

@@#100979@@
Introduction

Une réduction des fonctions oxydatives mitochondriales est fréquemment observée dans le muscle de patients insulinorésistants, obèses ou diabétiques de type 2. Mais dans la plupart des études existantes, la fonction mitochondriale est évaluée indépendamment de l’activité physique et lorsque l’obésité ou le diabète est déjà diagnostiqué. Le but de notre travail était d’observer les changements de la fonction mitochondriale musculaire en fonction du tour de taille (TT) chez l’homme sédentaire.

Matériels et méthodes

Soixante hommes (35-50 ans) ont été répartis en 5 groupes en fonction du TT : < 87 cm (G1 n=15), 87-94 (G2 n=15), 94-101 (G3 n=15), 102-115 (G4 n=10) et >115 cm (G5 n=5). Le comportement sédentaire a été validé par un questionnaire d’activité (Baecke) et un test d’effort sur vélo. Chaque sujet a été caractérisé par un bilan métabolique : bilan plasmatique, test de tolérance au glucose, composition corporelle et fonction mitochondriale (fibres musculaires perméabilisées à partir d’une biopsie du vastus lateralis ).

Observation

Seuls les sujets obèses (G5) présentent un dysfunctionnement mitochondrial alors que le sensibilité à l’insuline est significativement diminuée (G4 et G5). Les groupes intermédiaires (G2 et G3) présentent une respiration mitochondriale dans le muscle plus élevée que dans les groupes extrêmes (minces G1 et obèses G4 et G5). Une corrélation négative existe entre l’obésité abdominale et la production mitochondriale d’ATP et d’espèces réactives de l’oxygène dans le muscle.

Discussion

Ce travail suggère que l’adaptation de l’activité mitochondriale musculaire en situation de surpoids pourrait contribuer à limiter les complications métaboliques associées mais jusqu’à un certain stade d’obésité abdominale. L’expression de gènes clés impliqués dans le contrôle des fonctions mitochondriales est en cours d’investigation (RT-PCR).

Conclusion

Il n’existe pas de relation linéaire entre l’obésité abdominale et la capacité oxydative mitochondriale musculaire chez l’homme sédentaire.

The full text of this article is available in PDF format.
The full text of this article is available in PDF format.
Click here to see it.

Top of the page

© 2008  Elsevier Masson SAS. All Rights Reserved.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@