Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Anthracose bronchique et surcharge pulmonaire en micas - 16/04/08

Doi : RMR-04-2003-20-2-0761-8425-101019-ART15 

Ph. Mulliez [1],

M.-A. Billon-Galland [2],

E. Dansin [1],

X. Janson [2],

J.-P. Plisson [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La découverte de taches anthracosiques fait évoquer le plus souvent des antécédents tuberculeux ou un empoussiérage professionnel. D'autres étiologies doivent cependant être évoquées.

Cas cliniques

Une femme de 60 ans, iranienne, présente sur la radiographie thoracique des adénopathies calcifiées hilaires bilatérales et un syndrome interstitiel. On note, en fibroscopie bronchique, des taches anthracosiques, motivant un examen minéralogique sur liquide de lavage bronchoalvéolaire (LLBA). Cet examen révèle une charge particulaire endoalvéolaire supérieure à 10 7 particules/ml (p/ml), importante comparativement aux résultats observés dans une série de 42 LLBA de sujets non exposés professionnellement (4,4.10 5 p/ml), et surtout une proportion anormalement élevée en particules de micas (64 %). Deux autres observations concernent une femme de 68 ans, d'origine marocaine, et une femme de 70 ans, d'origine algérienne, ayant également toutes deux bénéficié d'un examen minéralogique sur LLBA en raison d'une anthracose bronchique, mais sans syndrome interstitiel radiologique. On ne retrouvait pas de charge particulaire endoalvéolaire élevée, mais le profil minéralogique montrait une proportion anormalement élevée en micas (62 %) chez une malade, et en silice cristalline (40 %) et en micas (32 %) chez l'autre malade.

Conclusions

Même si les micas sont présents dans 30 à 90 % des LLBA, les résultats minéralogiques observés chez ces trois malades évoquent une possible exposition environnementale non professionnelle et l'association, en raison des taches anthracosiques, à une pollution domestique.

Abstract

Anthracotic bronchitis and pulmonary mica overload

Introduction

The discovery of anthracotic plaques generally suggests either a history of tuberculosis or occupational exposure to dust. Other etiologies should, however, be considered.

Case reports

A 60 year-old Iranian woman presented with a history of dyspnoea and with chest radiography demonstrating calcified hilar lymph nodes and interstitial lung disease. Pulmonary function tests revealed airway obstruction. A diffuse bronchial inflammatory appearance accompanied by anthracotic plaques was found at bronchoscopy, which prompted transmission electron microscopy analysis of non-fibrous mineral particles in the bronchoalveolar lavage fluid (BALF). This demonstrated the presence of an alveolar particle count greater than 10 7 particles/ml (p/ml), significantly more than that found in 42 BALF samples taken from controls without a history of occupational dust exposure (4,4.10 5 p/ml). Furthermore, the analysis also revealed an abnormally elevated proportion of mica particles (64%). Two other individuals, a 68 year-old Moroccan woman and a 70-year-old Algerian woman, who had anthracotic plaques, but no radiological evidence of interstitial lung disease, also underwent mineral analysis of BALF. Neither were found to have a raised alveolar particle count, but the mineral profile showed an abnormally elevated proportion of micas (62%) for one patient, and silica crystalline (40%) as well as micas (32%) for the other patient.

Conclusions

Even if mica is present in 30 to 90% of the BALF, the results observed in these three patients raises the possibility of non-occupational environmental exposure and that anthracotic plaques might be associated with domestic pollution.


Mots clés : Fibroscopie , Taches anthracosiques , Lavage broncho-alvéolaire , Particules minérales non fibreuses , Micas , Microscope électronique à transmission analytique

Keywords: Bronchoscopy , Anthracotic Plaques , Broncho-Alveolar Lavage , Non Fibrous Mineral Particles , Mica , Transmission Electron Microscopy Analysis


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 2

P. 267-271 - avril 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Immunité de greffe en transplantation pulmonaire
  • J.-F. Mornex
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance respiratoire aiguë avec pneumopathie après administration intrathécale de méthotrexate
  • F. Le Guillou, S. Dominique, V. Dubruille, N. Contentin, H. Tilly, G. Nouvet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.