Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recommandations de la SFORL (version courte). Diagnostic des récidives locales et des localisations métachrones en cancérologie des voies aérodigestives supérieures - 14/11/15

Doi : 10.1016/j.aforl.2015.07.002 
C. Halimi a, , B. Barry a, D. De Raucourt b, O. Choussy c, B. Dessard-Diana d, S. Hans e, D. Lafarge f

Groupe de travail de la SFORL

a Service d’ORL, hôpital Bichat Claude-Bernard, AP–HP, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
b Service d’ORL, centre François-Baclesse, 3, avenue Général-Harris, 14076 Caen cedex 05, France 
c Service d’ORL, hôpital Charles-Nicolle, 1, rue Germont, 76031 Rouen cedex, France 
d Service d’oncologie et de radiothérapie, hôpital européen Georges-Pompidou, AP–HP, 20-40, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
e Service d’ORL, hôpital européen Georges-Pompidou, AP–HP, 20-40, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 
f Service d’ORL, centre hospitalier de Périgueux, 80, avenue Georges-Pompidou, CS 61205, 24019 Périgueux cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La surveillance est essentielle dans la prise en charge des patients atteints de cancers des voies aérodigestives supérieures. Ces recommandations de la SFORL ont été établies par un groupe d’experts dans ce domaine. Elles ont pour but de préciser les modalités de cette prise en charge à partir de l’étude de la littérature et, en l’absence de données, d’établir un consensus professionnel. Nous aborderons ici les recommandations concernant le diagnostic des récidives locales et régionales et des localisations métachrones des VADS. Les récidives locorégionales surviennent le plus souvent dans les trois ans suivant le traitement initial et sont principalement liées aux caractéristiques de la tumeur initiale et aux modalités thérapeutiques mises en œuvre. Les localisations laryngées, les limites d’exérèse saines initialement, les faibles envahissements ganglionnaires, les traitements initiaux unimodaux et le diagnostic précoce des récidives sont des facteurs de bon pronostic. La surveillance systématique par imagerie peut se discuter pour des patients pour lesquels il reste une technique curative et lorsque la surveillance est difficile. La place du TEP-scanner est encore à déterminer. Les localisations métachrones sont fréquentes, même à distance et justifient une surveillance prolongée. L’arrêt de l’intoxication éthylo-tabagique constitue la meilleure prévention. L’éducation du patient est primordiale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancers VADS, Surveillance, Récidive, Deuxième localisation, Dépistage, HPV, Imagerie


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 132 - N° 5

P. 265-268 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les lavages de nez : de l’empirisme à la médecine par les preuves. Revue de la littérature
  • P.-L. Bastier, A. Lechot, L. Bordenave, M. Durand, L. de Gabory
| Article suivant Article suivant
  • Le lambeau supraclaviculaire dans les reconstructions de la face et du cou
  • S. Atallah, A. Guth, F. Chabolle, C.-A. Bach

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.