Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Calcifications post-nucléorthèse, un problème toujours d’actualité ? - 01/03/08

Doi : PM-07-2005-34-12-0755-4982-101019-200504987 

M. Darmoul [1],

M. H. Bouhaouala [2],

M. Rezgui [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction La nucléorthèse, ou injection intradiscale d’hexacétonide de triamcinolone, utilisée pour le traitement des sciatiques par hernie discale, a été abandonnée en raison de l’apparition secondaire de calcifications disco-épidurales.

Observation Chez un homme de 40 ans, une nucléorthèse à l’étage L4-L5 a entraîné 10 ans plus tard l’apparition de volumineuses calcifications périvertébrales, foraminales bilatérales et intracanalaires comprimant le fourreau dural. Ces calcifications ont récidivé après une première exérèse, nécessitant une nouvelle exérèse suivie d’une greffe postéro-latérale et d’une ostéosynthèse.

Commentaires Les calcifications post-nucléorthèse sont symptomatiques dans 14 à 68 % des cas. Leur traitement est chirurgical ; celui-ci doit être radical d’emblée afin d’éviter les récidives.

Abstract

Calcification following intradiscal injection, a continuing problem?

Introduction Intradiscal injection of triamcinolone hexacetonide, used to treat sciatica caused by herniated discs was discontinued after discovery that it was followed in some cases by epidural calcification.

Observation Ten years after an intradiscal injection at L4-L5, a 40 year-old man developed voluminous perivertebral, bilateral foraminal and intraductal calcifications that compressed the dural sheath. After preliminary excision, these calcifications recurred and required further excision, followed by posterior lateral grafting and osteosynthesis.

Discussion Calcifications following intradiscal injections are symptomatic in 14 to 68% of cases. They require radical surgical treatment to avoid recurrence.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 12

P. 859-860 - juillet 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Plexopathie lombo-sacrée idiopathique
  • P. Seror, T. Maisonobe, K. Viala, P. Bouche
| Article suivant Article suivant
  • Vascularite familiale des vaisseaux de petit calibre des reins
  • J.-P. Devaux, X. Kyndt, R. Binaut, V. Lemaitre, L.-H. Noël, P. Vanhille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.