S'abonner

Mise au point d’une nouvelle méthode de perfusion en radiothérapie interne vectorisée du 177 lu-dotatate - 25/02/16

Doi : 10.1016/j.phclin.2016.01.065 
Raphaelle Pesque 1, Marc Veyrier 2, Jennifer Legrand 2, Rachida Lebtahi 3, Nathalie Pons-Kerjean 1, Makrem Ben Reguiga 1,
1 Unité de radiopharmacie–service de pharmacie, AP–HP–hôpital Beaujon (HUPNVS), 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
2 Service de pharmacie - secteur des dispositifs médicaux stériles, AP–HP–hôpital Beaujon (HUPNVS), 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 
3 Service de médecine nucléaire, AP–HP–hôpital Beaujon (HUPNVS), 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le 177Lu-Dotatate (Lutathera®) est un médicament radiopharmaceutique (MRP) indiqué dans la radiothérapie interne vectorisée des tumeurs endocrines digestives différenciées. Il doit être administré en pousse-seringue (PSG) par voie i.v. lente (30mL/h). Le conditionnement du Lutathera (22–25mL) dans sa seringue de 30mL avant perfusion expose l’opérateur en radiopharmacie à une irradiation des extrémités (1 mSv/préparation). Celle-ci est liée à l’absence sur le marché de protections blindées adaptées à ce volume et utilisables en PSG. L’utilisation de ce dernier permet aussi un rinçage des tubulures à la fin de la perfusion du MRP et d’y limiter la radioactivité résiduelle. Nous nous sommes proposés de mettre au point une méthode de perfusion alternative qui limite l’exposition des opérateurs. Nous avons ciblé les techniques associant la perfusion par gravité et l’usage d’une pompe de perfusion pour faibles volumes.

Matériels et méthode

La 1re étape a consisté en la conception d’un dispositif permettant de suspendre le MRP+son pot plombé (3-9kg) à un pied à perfusion sans limiter sa connectivité à une ligne de perfusion. Ensuite, 4 différentes pompes à perfusion volumétrique ont été expérimentées avec des tubulures adaptées : Optima 2, Optima PT, Optima MS, Volumat MC Agilia® (Fresenius Kabi). Pour permettre le rinçage des lignes en fin d’administration, des lignes en Y ont été utilisées avec une poche de NaCl 0,9 % sur la voie annexe, les deux voies se rejoignant en amont ou en aval de la pompe.

Des essais ont été effectués avec des flacons identiques à ceux de Lutathera® remplis de 25mL solution colorée afin de mieux visualiser l’écoulement du liquide. Les évaluations de ces systèmes ont porté sur :

– dimensions des tubulures et percuteurs ;

– possibilité de connecter sans fuite la tubulure au flacon de MRP dans sa protection plombée ;

– absence de fuites ;

– fluidité des écoulements dans tubulures ;

– justesse du débit et du volume perfusé.

Une fois le couple pompe-tubulures choisi, il a été utilisé en conditions réelles avec évaluation de son impact en termes de radioprotection et de radioactivité résiduelle.

Résultats et discussion

Un dispositif de suspension des pots plombés a été développé assurant leur maintien solide et sécurisé aux pieds à perfusion. L’évaluation des divers couples pompe-tubulures a montré que leur majorité n’est pas adaptée à la perfusion de Lutathera® pour les raisons suivantes : difficultés d’écoulement du MRP au débit étudié, fuites du MRP, dimensions insuffisantes des percuteurs, volumes des tubulures élevés incompatibles avec les règles de radioprotection. Un seul montage a répondu aux critères : Pompe Volumat MC Agilia+tubulure principale Fresenius M464425009+ligne secondaire simple Didactic PER3F. Ce système a été ensuite utilisé chez 5 patients et comparé à la technique avec PSG : en termes de radioprotection, l’exposition des extrémités a été réduite en radiopharmacie 0,11±0,03 mSv (n=5) vs 0,90±0,29 mSv (n=6) avec le PSG et celles des infirmières chargées d’administrer le produit a été peu modifiée : 0,24±0,19 vs 0,20±0,11 mSv respectivement. Enfin, la radioactivité résiduelle estimée a été comparable entre les deux techniques : 0,95±45 vs 1,31±0,29 % pour la nouvelle et l’ancienne technique.

Conclusion

Nous avons mis au point une technique alternative pour l’administration du Lutathera®. Cette technique est transposable pour toute administration d’un MRP par voie i.v. lente.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiothérapie interne vectorisée, Lutathera, Radioprotection, Lutétium-177, Perfusion


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 51 - N° 1

P. 91 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude dosimétrique du contrôle de viabilité des leucocytes radiomarqués
  • Lucie Vaudran, Jérémie Ragot, Sofiane Khouini, Ghada El-Deeb, Helene Barreteau
| Article suivant Article suivant
  • Prévention des erreurs médicamenteuses en pédiatrie néonatale et réanimations
  • Gaëlle De Barry, Anne Jalabert, Patricia Fournier, Gilles Cambonie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.