Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thyroid side effects prophylaxis in front of nuclear power plant accidents - 26/02/16

Doi : 10.1016/j.ando.2015.12.003 
Mikaël Agopiantz a, , 1 , Ouifak Elhanbali b, 1, Béatrice Demore b, Thomas Cuny a, Léa Demarquet a, Cumba Ndiaye b, Françoise Barbe c, Laurent Brunaud d, Georges Weryha a, Marc Klein a
a University of Lorraine, Department of Endocrinology and Medical Gynecology, University Hospital of Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b University of Lorraine, Department of Pharmacy, 5, rue Albert-Lebrun, 54000 Nancy, France 
c University of Lorraine, Department of Biochemistery, University Hospital of Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d University of Lorraine, Department of Endocrine Surgery, University Hospital of Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Corresponding author. Service d’endocrinologie et de gynécologie médicale, hôpitaux de Brabois-Adultes, CHU de Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The better knowledge of the mechanisms of nuclear incidents and lessons learned from accidents in the recent past to improve the effectiveness of measures taken following a nuclear accident exposure to fallout of radioactive iodine isotopes. Thus, immediate, passive measures, such as containment, and stopping consumption of contaminated products are paramount. The earliest possible administration of stable iodine as potassium iodide (KI) reduces significantly (up to 90% if taken at the same time of the accident) thyroid radioactive contamination. These tablets should be given in priority to children and pregnant women. The side effects are minor. KI is not recommended for persons aged over 60years, or for adults suffering from cardiovascular disorders.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La meilleure connaissance des mécanismes des incidents nucléaires et les leçons tirées des accidents survenus dans le passé récent améliorent l’efficacité des mesures prises suite à un accident nucléaire exposant à des retombées d’isotopes radioactifs de l’iode. Ainsi, des mesures immédiates, passives telles que le confinement, tout comme l’arrêt de la consommation de produits contaminés sont primordiales. L’administration la plus précoce possible d’iode stable sous la forme d’iodure de potassium (KI) permet de réduire de façon significative (jusqu’à 90 % en cas de prise au moment même de l’accident) la contamination thyroïdienne radioactive. Cette mesure s’adresse en priorité aux enfants et aux femmes enceintes. Elle s’accompagne de très peu d’effets secondaires, surtout si l’on respecte les rares contre-indications. Elle pourrait être inutile chez l’adulte, voire déconseillée après soixante ans et chez l’adulte aux antécédents de pathologie cardiovasculaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Thyroid, Cancer, Iodine, Nuclear power plant accident

Mots clés : Thyroïde, Cancer, Iode, Accident nucléaire


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 1

P. 1-6 - février 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Editorial Board
| Article suivant Article suivant
  • McCune–Albright syndrome, natural history and multidisciplinary management in a series of 14 pediatric cases
  • Mikael Agopiantz, Pierre Journeau, Béatrice Lebon-Labich, Arthur Sorlin, Thomas Cuny, Georges Weryha, Bruno Leheup

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.