Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Apport de l’OCT-SD maculaire dans le diagnostic et le pronostic de l’hypoplasie fovéolaire chez les patients ayant un nystagmus - 31/03/16

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.10.007 
R. Bouraoui, M. Bouladi , F. Nefaa, R. Limaiem, L. El Matri
 Service B, faculté de médecine de Tunis, institut Hédi Rais d’ophtalmologie de Tunis, université Tunis El Manar, boulevard du 9-Avril-1938, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But

Évaluer l’apport de l’OCT-SD dans le diagnostic et le pronostic de l’hypoplasie fovéolaire chez les patients présentant un nystagmus patent.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective transversale qui a inclus 48 patients présentant un nystagmus patent. Tous les patients ont eu un examen ophtalmologique complet comprenant une mesure de l’acuité visuelle avec réfractométrie, un examen biomicroscopique, un examen du fond d’œil et une tomographie en cohérence optique spectral domain (3D OCT-2000 FA PLUS Topcon, Tokyo, Japan). Nous avons étudié la présence ou non d’une hypoplasie fovéolaire en OCT-SD, son grade selon la classification de Thomas et son éventuelle corrélation avec l’acuité visuelle.

Résultats

Une hypoplasie fovéolaire bilatérale a été retrouvée chez 6 patients (12,5 %). L’âge moyen des patients était de 13,2ans (10–18ans). L’acuité visuelle moyenne était de 1,53/10 (0,87 LogMAR), elle était associée à une aniridie dans 2 cas, un albinisme dans 3 cas et un kératocône dans 1 cas. En SD-OCT, l’hypoplasie fovéolaire, était de grade 4 dans 4 cas et de grade 3 dans 2 cas. L’acuité visuelle moyenne était de 2,55/10 dans le groupe avec hypoplasie grade 3 et de 1,22/10 dans le groupe avec hypoplasie foveolaire grade 4 et la différence de l’acuité visuelle entre les 2 groupes était statistiquement significative (p<0,001).

Conclusion

L’OCT-SD a un double intérêt diagnostique et pronostique dans l’hypoplasie fovéolaire en cas de nystagmus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Purpose

To investigate whether spectral domain optical coherence tomography (SD-OCT) is helpful for the diagnosis and prognosis of foveal hypoplasia in patients with overt nystagmus.

Methods

A retrospective cross-sectional study was conducted in 48 patients with overt nystagmus. All patients underwent a complete ophthalmic examination including best corrected visual acuity, biomicroscopic and fundus examinations. Spectral domain optical coherence tomography was performed using 3D OCT-2000 FA PLUS Topcon, Tokyo, Japan, for the diagnosis and grading of foveal hypoplasia, using the Thomas classification, and its possible correlation with visual acuity.

Results

Foveal hypoplasia was diagnosed in 6 patients (12.5%). The mean age of the patients was 13.2 years (10–18 years). Mean visual acuity was 1.53/10 (0.87 LogMAR). Foveal hypoplasia was associated with aniridia in 2 patients, albinism in 3 patients and keratoconus in 1 case. On SD-OCT, foveal hypoplasia was grade 4 in 4 patients and grade 3 in 2 patients. Mean visual acuity was 2.55/10 in patients with grade 3 foveal hypoplasia and 1.22/10 in patients with grade 4 foveal hypoplasia, and the difference in visual acuity between the two groups was statistically significant (P<0.001).

Conclusion

SD-OCT plays a double role in the diagnosis and prognosis of foveal hypoplasia in patients with nystagmus.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypoplasie fovéolaire, OCT spectral domain, Nystagmus, Acuité visuelle

Keywords : Foveal hypoplasia, Spectral domain OCT, Nystagmus, Visual acuity


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 3

P. 272-276 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • In vivo characterization of lamina cribrosa pore morphology in primary open-angle glaucoma
  • S. Zwillinger, M. Paques, B. Safran, C. Baudouin
| Article suivant Article suivant
  • Corrélations phénotype–génotype de la rétinopathie pigmentaire non syndromique : à propos de dix familles tunisiennes
  • A. Chebil, Y. Falfoul, I. Habibi, F. Munier, D. Schorderet, L. El Matri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.