Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Thromboangéite oblitérante ou maladie de Buerger - 10/08/16

[19-1530]  - Doi : 10.1016/S2211-0364(16)64150-X 
F.-X. Lapébie a, , A. Bura-Rivière a, b, c
a Service de médecine vasculaire, Hôpital Rangueil, 1, avenue Jean-Poulhès, TSA50032, 31059 Toulouse cedex 9, France 
b Université Paul-Sabatier, 118, route de Narbonne, 31062 Toulouse, France 
c Stromalab UMR 5273 CNRS/Inserm U1031, BP 84225, 31432 Toulouse cedex 4, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La thromboangéite oblitérante, ou maladie de Buerger, est une artériopathie rare, inflammatoire et non athéromateuse, touchant le sujet jeune et tabagique. Sa physiopathologie reste imparfaitement élucidée. Elle touche les artères et les veines de petit et moyen calibres, et se manifeste essentiellement par une ischémie d'effort ou de repos des membres inférieurs ; les membres supérieurs peuvent également être atteints. Les autres signes cliniques sont représentés par un syndrome de Raynaud secondaire, comme en témoignent une manœuvre d'Allen souvent pathologique et la possibilité d'ulcères digitaux, et des thromboses veineuses superficielles et migratrices. En l'absence de marqueur spécifique, le diagnostic est évoqué chez le sujet de moins de 45 ans, tabagique, devant une artériopathie distale documentée par échodoppler artérielle ou artériographie, et nécessite l'exclusion des diagnostics différentiels : athérome, foyer emboligène, artère poplitée piégée, vascularites systémiques, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique, syndrome des anticorps antiphospholipides, syndromes myéloprolifératifs. La maladie de Buerger expose à un risque d'amputation : 25 % à cinq ans, et 11 % à cinq ans pour les amputations majeures. Le seul traitement efficace reste l'arrêt du tabagisme, souvent difficile, nécessitant une prise en charge spécialisée. L'iloprost par voie intraveineuse est indiqué en cas d'ischémie critique. La chirurgie de revascularisation est rendue difficile par le caractère distal de l'atteinte. De nouvelles approches thérapeutiques sont à l'étude, telles que le bosentan ou les injections intramusculaires de cellules progénitrices endothéliales.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thromboangéite oblitérante, Maladie de Buerger, Tabac, Artériopathie


Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Maladie de Takayasu
  • A.C. Desbois, D. Saadoun
| Article suivant Article suivant
  • Embolies artérielles des membres
  • V. Ziza, L. Canaud, P. Alric

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.