Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic procedure after an immediate hypersensitivity reaction in the operating room - 29/09/16

Doi : 10.1016/j.lpm.2016.05.016 
Charles Tacquard 1, , Dominique Laroche 2, Rodolphe Stenger 3, Delphine Mariotte 4, Béatrice Uring-Lambert 5, Frédéric De Blay 3, Jean-Marc Malinovsky 6, Paul Michel Mertes 1
1 Hôpitaux universitaires de Strasbourg, département d’anesthésie-réanimation, 67000 Strasbourg, France 
2 CHU de Caen, laboratoire d’hormonologie, 14000 Caen, France 
3 Hôpitaux universitaires de Strasbourg, université de Strasbourg, pôle de pathologie thoracique, fédération de médecine translationnelle, 67000 Strasbourg, France 
4 CHU de Caen, laboratoire d’immunologie, 14000 Caen, France 
5 Hôpitaux universitaires de Strasbourg, laboratoire central d’immunologie, 67000 Strasbourg, France 
6 CHU de Reims, hôpital Maison-Blanche, département d’anesthésie-réanimation, 51100 Reims, France 

Charles Tacquard, Hôpitaux universitaires de Strasbourg, département d’anesthésie-réanimation, 1, place de l’Hôpital, 67091 Strasbourg, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Key points

The diagnosis of a perioperative allergic reaction is based on clinical features associated with a suggestive timeline, the exclusion of other diagnoses, elevated concentrations of degranulation markers (histamine, tryptase), and positive allergy assessments (skin tests, specific IgE). After initiating appropriate treatment, the anesthesiologist should take blood samples to measure histamine and tryptase concentrations just after the reaction and repeat them 1–2hours later to validate the diagnosis of immediate hypersensitivity. A delayed measurement of basal tryptase is useful to rule out mastocytosis and to interpret moderate tryptase levels. The anesthesiologist must inform the patient of the reaction to obtain adhesion and consent to subsequent investigations and must record the timing of the reaction and of the blood sampling, the possible causal agents, and the treatment administered. These data must be shared with the laboratory and the allergist. An adverse drug reaction report must be filed. The gold standard for allergy assessment is skin testing. These tests should be done in an appropriate facility, with experienced staff and in compliance with current guidelines. Specific IgE assays and cellular assays can help when clinical features and skin tests are discordant. Provocation tests are sometimes required. After allergy assessment, the safest protocol for subsequent anesthesia is determined in collaboration with the anesthesiologist. The patient must be informed and carry an allergy alert card.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Points essentiels

Le diagnostic de réaction d’hypersensibilité immédiate allergique se base sur les signes cliniques associés à une chronologie évocatrice, l’exclusion des diagnostics différentiels, l’augmentation de la concentration des marqueurs de dégranulation (histamine ; tryptase) et le bilan allergologique (tests cutanés ; IgE spécifiques). Après la mise en œuvre des traitements appropriés, l’anesthésiste doit prélever des tubes de sang pour mesurer la concentration d’histamine et de tryptase juste après la réaction et 1 à 2heures plus tard pour valider le diagnostic de réaction d’hypersensibilité immédiate. Un taux basal de tryptase à distance est utile pour éliminer une mastocytose et interpréter une faible libération de tryptase. L’anesthésiste doit informer le patient de la réaction pour obtenir son adhésion à la prise en charge et son consentement pour les investigations à venir. Il doit également noter la chronologie de la réaction et des prélèvements sanguins, les agents potentiellement responsables et les traitements administrés. Ces informations doivent être partagées avec le biologiste et l’allergologue. Une déclaration à la pharmacovigilance doit être effectuée. Les tests cutanés sont la référence pour le bilan allergologique. Ces tests doivent être effectués dans une structure appropriée avec une équipe expérimentée et dans le respect des recommandations actuelles. Le dosage des IgE spécifiques et les tests cellulaires peuvent aider quand les tests cutanés et la clinique sont discordants. Les tests de provocation sont parfois nécessaires. À la fin de l’évaluation allergologique, l’allergologue détermine, en collaboration avec l’anesthésiste, quel est le protocole anesthésique le plus sûr pour le futur. Le patient doit en être informé et doit être doté d’une carte définitive mentionnant ses allergies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 45 - N° 9

P. 784-790 - septembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Management of anaphylactic shock in the operating room
  • Aurélie Gouel-Chéron, Adela Harpan, Paul-Michel Mertes, Dan Longrois
| Article suivant Article suivant
  • Place des médecins et de la médecine dans notre société. Ce que les noms donnés aux hôpitaux révèlent
  • Paul-Georges Reuter, Sylvie Montois, Anne-Laure Feral-Pierssens, Carla De Stefano, Frédéric Lapostolle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.