Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspect en microscopie confocale des modifications morphologiques cornéennes induites par le LASIK - 08/03/08

Doi : JFO-01-2002-25-1-0181-5513-101019-ART2 

O. Auzerie [1 et 2],

P.-J. Pisella [1 et 3],

Y. Bokobza [1],

C. Baudouin [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Aspect en microscopie confocale des modifications morphologiques cornéennes induites par le LASIK

But de l'étude : Évaluer in vivo à l'aide d'un microscope confocal les modifications cornéennes aprés LASIK pour correction de la myopie.

Matériel et Méthodes : Treize yeux de dix patients ont été examinés au microscope confocal couplé à un système Z-Scan, en pré-opératoire, à J8 et à J30 post -opératoires. Les modifications morphologiques du stroma, l'épaisseur du capot cornéen et l'activation kératocytaire ont été évalués et comparés aux différents temps étudiés.

Résultats : Aucune fibre nerveuse n'était visible au niveau de la membrane de Bowman mais des microplis ont été retrouvés à ce niveau dans 55 % des yeux. Des particules de réflectivité variable étaient présentes au niveau de l'interface de tous les yeux examinés en post-opératoire sans corrélation entre leur nombre et la profondeur de la photoablation (r = – 0,409, p = 0,452). L'épaisseur du capot cornéen et la zone d'activation kératocytaire mesuraient respectivement 101 ± 28 mm and 50,5 ± 14mm avec une corrélation négative statistiquement significative (r = – 0,89, p = 0,01). L'intensité de la zone d'activation kératocytaire mesurée à l'aide de la fonction Z-Scan (47,3 ± 8,6 % de lumière réfléchie), était aussi corrélée négativement avec l'épaisseur du capot cornéen (r = – 0,89, p = 0,01).

Conclusion : Cette étude confirme la présence de microplis et de particules au niveau de l'interface comme complications infra-cliniques. L'évaluation de l'activation kératocytaire par le microscope confocal permet de tenter une meilleure compréhension de la cicatrisation cornéenne après LASIK et peut aider à améliorer les techniques. L'épaisseur du capot cornéen semble jouer un rôle dans l'activation cellulaire post-opératoire.

Abstract

Corneal stromal changes after LASIK

Purpose: To assess stromal modifications after laser in situ keratomileusis (LASIK) for myopia using in vivo confocal microscopy.

Methods: Thirteen eyes from 10 patients were examined before surgery and at days 8 and 30 after surgery using an in vivo confocal microscope coupled with a Z-Scan system. Stromal morphological changes, keratocyte density, flap thickness, and subclinical haze were evaluated and compared at different time points.

Results: Microfolds at the Bowman's layer were found in 55%, eyes as well as variable reflectivity particles located at the interface level in all postoperative examined eyes. The mean flap and activated-cell area thicknesses were respectively, 101±28 mm and 50.5±14mm with a significant negative correlation ( r =–0.89, p =0.01). The intensity of the added peak (47.3±8.6% scattered light), corresponding to the subclinical haze, as measured by Z-Scan, was also negatively correlated with the flap thickness ( r =–0.89, p =0.01).

Conclusion: This study confirms the presence of microfolds and particles at the interface level as subclinical complications. Evaluating the keratocytic activation by confocal microscopy can lead to a better understanding of corneal wound healing after LASIK and can help to improve the techniques. The flap thickness seems to be involved in the cellular activation induced by LASIK.


Mots clés : Chirurgie refractive , LASIK , microscopie confocale , keratocyte , stroma cornéen , cicatrisation cornéenne

Keywords: Refractive surgery , LASIK , confocal microscopy , keratocyte , corneal stroma , wound healing


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 1

P. 9-14 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Acknowledgements
| Article suivant Article suivant
  • Hypertonie oculaire dans l'orbitopathie dysthyroïdienne: considérations physiopathologiques, diagnostiques et thérapeutiques
  • H. Ben Ayed, M. Hamedani, C. Bok, P. Barraco, A. Oubaaz, S. Morax

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.