Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Test de vision colorée par égalisation hétérochrome directe - 08/03/08

Doi : JFO-03-2002-25-3-0181-5512-101019-ART3 

J. Gaudart [1],

J. Crébassa [2],

J.-P. Pétrakian [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Test de vision colorée par égalisation hétérochrome directe

Nous avons analysé les résultats des mesures faites en utilisant le chromatomètre de Malbrel, appareil destiné à étudier la vision des couleurs. Le principe du chromatomètre repose sur l'existence de champs récepteurs chromatiques au niveau de la rétine. Le chromatomètre possède deux fenêtres lumineuses contiguës, de petites dimensions, qui peuvent être soit l'une rouge et l'autre verte, soit l'une jaune et l'autre bleue. Le patient doit réaliser l'égalisation des luminosités de la plage rouge (ou jaune) avec celle de la plage verte (ou bleue). Plusieurs niveaux de luminosité ont été étudiés. Un programme informatique gère les mesures.

Les luminances et les coordonnées chromatiques des fenêtres colorées ont été déterminées. Le but de l'étude statistique est de vérifier si les résultats suivent une loi simple et si l'on peut tenter une classification de la vision des couleurs en utilisant le chromatomètre. L'étude comporte 95 mesures. Chaque mesure correspond à un oeil différent. Le patient doit réaliser 4 égalisations rouge/verte et 4 égalisations jaune/bleue de luminosités différentes. Nous avons déterminé les caractéristiques descriptives : moyennes, médianes, écarts-types. En traçant les courbes qq-plots nous avons vérifié que la distribution des résultats approche une loi Normale. Les courbes des percentiles permettent de classer trois types de vision. Autour de la médiane on peut définir une vision normale. Entre les percentiles 10 et 20 ou entre les percentiles 80 et 90, une faible anomalie est détectée. En dessous du percentile 10 ou au dessus du percentile 90, une forte anomalie est détectée.

Abstract

Direct heterochromatic comparison for color perception evaluation

We analyzed the data obtained from the Malbrel chromatometer, a device that examines color vision. The principle of the chromatometer is based on the opponent chromatic receptive fields of the retina. It shows two adjacent luminous windows of small size that can be either red and green or yellow and blue. The patient's task is to adjust the brightness of the red window (or the yellow window) to a fixed green (or blue) window luminance. Several luminance levels were studied and data were recorded using specific software.

The luminance and the chromatic coordinates of the windows have been determined. The aim of the statistical study was to compare the data with a simple distribution law and therefore to know if the chromatometre allows measurement of color vision. In this investigation, 95 eyes were studied. Each patient has to match 4 red/green brightness levels and 4 yellow/blue brightness levels.

The main characteristics were evaluated: the means, medians and standard deviations. Then, from the qq-plots we verified that the data distribution was near normal distribution. The percentile curves allowed 3 types of color vision to be determined.

Around the median normal color vision can be defined. Between the 10 th and the 20 th percentiles and between the 80 th and the 90 th percentiles, a small anomaly was present.

Below the 10 th percentile or above the 90 th percentile, a substantial anomaly was present.


Mots clés : Colorimétrie , distribution statistique , luminance , vision des couleurs

Keywords: Color perception , colorimetry , luminance , statistical distribution , vision


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 3

P. 257-265 - mars 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Modélisation tridimensionnelle et géométrie descriptive des profils de photoablations sphériques et cylindriques pures au laser Excimer
| Article suivant Article suivant
  • Le « silent sinus syndrome » : une cause rare d'énophtalmie
  • D. Audemard, V. Galipienzo, E. Marck, B. Girard, A. Romieu-Louvety, F. Gaches, G. Dupeyron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.