Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pourquoi pose-t-on encore des implants de chambre antérieure à support angulaire chez l'aphaque ? - 08/03/08

Doi : JFO-04-2003-26-4-0181-5512-101019-ART3 

A. Girard,

P. Ellies,

R.A. Bejjani,

E. Assaraf,

G. Renard

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Pourquoi pose-t-on encore des implants de chambre antérieure à support angulaire chez l'aphaque ?

But : Rapporter l'incidence et les circonstances de l'implantation en chambre antérieure chez l'aphaque.

Matériel et méthodes : Étude rétrospective des dossiers des patients implantés en chambre antérieure à l'Hôtel-Dieu entre 1996 et 2000 : nombre d'implants de chambre antérieure (ICA) posés, circonstances, incidence d'implantation lors d'une intervention de cataracte.

Résultats : Cent quarante-trois ICA (139 patients, 60 hommes, 79 femmes) ont été posés. L'âge moyen des patients était de 75,98 ± 10,6 ans [Extrêmes : 35-96]. Tous les ICA étaient à anses ouvertes : en C ou de type Kelman. Quatre circonstances d'implantation ont été répertoriées : complication d'une extraction extracapsulaire de cataracte (94 cas), extraction intracapsulaire (13 cas), implantation secondaire (20 cas), kératoplastie transfixiante associée (9 cas). Depuis 1996, le nombre d'ICA implantés chaque année diminue (p < 0,01) : 1,09 % des patients opérés de cataracte en 1996 ont été implantés en chambre antérieure, 0,43 % en 2000. Sur 5 ans, 12 580 interventions de cataractes ont été réalisées : l'incidence de pose d'un ICA a été de 0,85 %.

Conclusion : Les ICA à anses ouvertes sont parfois implantés, en l'absence de plan capsulaire suffisant. Compte tenu des complications endothéliales, ce type d'implant doit être réservé aux patients d'âge avancé et la surveillance endothéliale par microscopie spéculaire est indispensable.

Abstract

Why are aphakic anterior chamber intraocular lenses still implanted? Five-year incidence and implantation circumstances at the Hôtel-Dieu in Paris

Purpose: To report incidence and circumstances of aphakic anterior chamber intraocular lens implantation.

Methods: Retrospective study of medical charts of anterior chamber intraocular lens implantation in the Ophthalmology Department, Hôtel Dieu, Paris, from 1996 to 2000, investigating the number of anterior intraocular lenses (ACIOL) implanted, circumstances, and incidence during cataract extraction.

Results: One hundred and forty-three ACIOLs (139 patients, 60 men, 79 women) were implanted. The mean age was 75.98±10.6 years [range, 35–96 years]. All ACIOLs were of open-loop design: open C-loop or Kelman lens. Four circumstances leading to ACIOL implantation were reported: extracapsular cataract extraction with intraoperative complications (94 cases), intracapsular cataract extraction (13 cases), secondary implantation (20 cases), and penetrating keratoplasty with ACIOL (9 cases). Since 1996, the number of ACIOLs implanted each year has decreased ( p <0.01) : 1.09% of cataract extractions performed in 1996 were implanted with ACIOLs and 0.43% in 2000. At the end of the 5-year period, 12,580 cataract extractions had been performed in our department, with a mean incidence of ACIOL implantation at 0.85%.

Conclusion: ACIOLs continue to be implantedin some cases in the absence of capsular support. Because of endothelial complications, they must be reserved for elderly patients. Endothelial surveillance using specular microscopy remains indispensable.


Mots clés : Implant de chambre antérieure à support angulaire , cataracte , aphakie , iris-claw , implant de chambre postérieure suturé à la sclère

Keywords: Open-loop type ACIOL , cataract , aphakia , iris-claw , trans-sulcus scleral fixation


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 4

P. 344-349 - avril 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cytofluorimétrie sur empreintes conjonctivales au cours de la kératoconjonctivite sèche : effets de la ciclosporine topique sur l'expression d'antigène HLA DR
  • O. Galatoire, C. Baudouin, P.J. Pisella, F. Brignole
| Article suivant Article suivant
  • Ajustement du traitement antiviral après greffe de cornée par mesure de la production d'anticorps dans l'humeur aqueuse
  • P.-Y. Robert, A. Liekfeld, S. Ranger-Rogez, C. Jaekel, U. Pleyer, J.-P. Adenis, C. Hartmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.