Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence, causes et facteurs de risque de la cécité et de la malvoyance chez les personnes âgées des maisons de retraite libanaises - 08/03/08

Doi : JFO-05-2007-30-5-0181-5512-101019-200702138 

N. Waked [1],

A. Saad [1],

C. Mehanna [1],

G. Sleilaty [2],

R. Kortbaoui [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Prévalence, causes et facteurs de risque de la cécité et de la malvoyance chez les personnes âgées des maisons de retraite libanaises

Objectif : Déterminer la prévalence, les causes et les facteurs de risque de la cécité et de la malvoyance, dans une population âgée des maisons de retraite libanaises, pour permettre la mise en place d’un plan de lutte contre la cécité.

Méthodes : Nous avons mené une étude transversale dans toutes les maisons de retraite de deux régions libanaises. Sur les 298 personnes recensées, 267 (89,6 %) ont accepté de participer à l’étude. Un examen ophtalmologique complet a été réalisé chez tous les résidents, et des informations d’ordre général et médical ont été collectées.

Résultats : La prévalence de la cécité (acuité visuelle ≤ 20/200 aux deux yeux) était de 22,4 % (20,3 % chez les résidents âgés entre 80 et 89 ans, et 42,9 % chez les résidents de plus de 90 ans). La prévalence de la malvoyance (acuité visuelle ≤ 20/40, mais > 20/200 du meilleur œil) était de 36 %. Les résidents appartenant aux classes sociales défavorisées présentaient une prévalence de la cécité deux fois supérieure à celle des classes plus aisées (27 % et 15 % respectivement). La cataracte était la cause principale de cécité suivie par la dégénérescence maculaire liée à l’âge, puis le glaucome chronique à angle ouvert. Au moins 55 % des cas de cécité et 58 % des cas de malvoyance provenaient de causes curables ou pouvant être prévenues.

Conclusion : La cécité et la malvoyance sont très fréquentes dans les maisons de retraite au Liban. Ceci est d’autant plus regrettable qu’une bonne vision est essentielle pour la qualité de vie des personnes âgées et que les principales causes des pathologies oculaires retrouvées pourraient bénéficier d’un traitement.

Abstract

Prevalence, causes, and risk factors for blindness and visual impairment among nursing home residents in Lebanon

Aims: To determine the prevalence, causes, and risk factors for blindness and visual impairment in the elderly population of Lebanese nursing homes, to encourage the development of an effective campaign against blindness.

Methods: Transversal study in all nursing homes in two Lebanese regions (298 residents). All respondents (89.6%) underwent a complete ocular examination. Personal and medical data were also gathered for each participant.

Results: The prevalence of blindness (visual acuity ≤20/200 in both eyes) was 22.4% (20.3% in residents aged between 80 and 89 years old, 42.9% in patients 90 years or older). The prevalence of visual impairment (visual acuity ≤20/40 and >20/200 in the best eye) was 36%. The rate of blindness in underprivileged residents was found to be double that of the well-off residents (27% and 15%, respectively). Cataract was the leading cause of blindness, followed by age-related macular degeneration and open-angle glaucoma. At least 55% of the causes of blindness and 58% of the causes of visual impairment are potentially curable or avoidable.

Conclusion: Blindness and visual impairment were high among Lebanese nursing home residents. This is an unfortunate observation given that the leading ocular diseases are treatable and that good vision is essential to these residents’ quality of life.


Mots clés : Acuité visuelle , cécité , malvoyance , personnes âgées , épidémiologie , maisons de retraite

Keywords: Visual acuity , blindness , visual impairment , elderly population , epidemiology , nursing home


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 5

P. 497-502 - mai 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Groupes sanguins et glaucome primitif à angle ouvert
  • A. Jeddi Blouza, I. Loukil, A. Mhenni, C. Ben Rayana, S. Hmida
| Article suivant Article suivant
  • Mesure de l’épaisseur des fibres nerveuses rétiniennes après LASIK par laser polarimètre à balayage avec compensation cornéenne variable
  • O. Abitbol, M.-H. Duong, T. Hoang-Xuan, D. Gatinel, Y. Lachkar

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.