Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Algorithmes d’identification des séjours pour fracture du col du fémur d’origine ostéoporotique dans les bases médico-administratives européennes utilisant la CIM-10 : revue non systématique de la littérature - 15/09/17

Doi : 10.1016/j.respe.2017.04.058 
P. Caillet a, b, , P. Oberlin a, c, E. Monnet a, d, L. Guillon-Grammatico a, e, P. Métral a, f, M. Belhassen a, g, h, P. Denier a, i, L. Banaei-Bouchareb a, j, M. Viprey a, h, k, D. Biau a, l, m, A.-M. Schott a, h, k
a REDSIAM, groupe de travail rhumatologie, France 
b Service épidémiologie, hygiène et santé publique, CHU Amiens-Picardie, site nord, bâtiment de Santé Publique, place Victor-Pauchet, 80054 Amiens cedex 1, France 
c Ministère des affaires sociales et de la santé, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), 75350 Paris, France 
d CIC Inserm 1431, CHRU de Besançon, 25030 Besançon, France 
e Service d’information médicale d’épidémiologie et d’économie de la santé, unité régionale d’épidémiologie hospitalière (UREH), CHRU de Tours, 37000 Tours, France 
f Union de gestion Réseau de santé mutualiste (RESAMUT), 69003 Lyon, France 
g Pharmacoépidémiologie Lyon (PELyon), 69008 Lyon, France 
h Université Claude-Bernard–Lyon 1, HESPER EA 7425, 69008 Lyon, France 
i Chirurgie orthopédique, les hôpitaux de Chartres, 28018 Chartres, France 
j Haute Autorité de santé (HAS), service indicateurs pour l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins (SIPAQSS), 93218 Saint-Denis La Plaine, France 
k Pôle IMER, hospices civils de Lyon, 69003 Lyon, France 
l Service de chirurgie orthopédique, hôpital Cochin, AP–HP, 75014 Paris, France 
m Inserm U1153, université Paris-Descartes, 75004 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Background

Osteoporotic hip fractures (OHF) are associated with significant morbidity and mortality. The French medico-administrative database (SNIIRAM) offers an interesting opportunity to improve the management of OHF. However, the validity of studies conducted with this database relies heavily on the quality of the algorithm used to detect OHF. The aim of the REDSIAM network is to facilitate the use of the SNIIRAM database. The main objective of this study was to present and discuss several OHF-detection algorithms that could be used with this database.

Methods

A non-systematic literature search was performed. The Medline database was explored during the period January 2005–August 2016. Furthermore, a snowball search was then carried out from the articles included and field experts were contacted. The extraction was conducted using the chart developed by the REDSIAM network's “Methodology” task force.

Results

The ICD-10 codes used to detect OHF are mainly S72.0, S72.1, and S72.2. The performance of these algorithms is at best partially validated. Complementary use of medical and surgical procedure codes would affect their performance. Finally, few studies described how they dealt with fractures of non-osteoporotic origin, re-hospitalization, and potential contralateral fracture cases.

Conclusions

Authors in the literature encourage the use of ICD-10 codes S72.0 to S72.2 to develop algorithms for OHF detection. These are the codes most frequently used for OHF in France. Depending on the study objectives, other ICD10 codes and medical and surgical procedures could be usefully discussed for inclusion in the algorithm. Detection and management of duplicates and non-osteoporotic fractures should be considered in the process. Finally, when a study is based on such an algorithm, all these points should be precisely described in the publication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Position du problème

La fracture de l’extrémité supérieure du fémur (FESF) d’origine ostéoporotique est associée à une morbidité et une mortalité importantes. La base de données médico-administrative (BDMA) du Système national d’information inter-régimes de l’assurance maladie (Sniiram) constitue une opportunité intéressante pour améliorer la prise en charge de cette pathologie. Cependant la validité des conclusions que permettent les travaux menés dans cette base est très dépendante de l’algorithme utilisé pour détecter les évènements pathologiques. Dans le cadre de l’activité du réseau Données Sniiram (REDSIAM), l’objectif principal de ce travail est de présenter et discuter les principaux algorithmes de détection des FESF d’origine ostéoporotique utilisables dans le Sniiram.

Méthode

Une recherche non systématique de la littérature a été réalisée. La base de données Medline a été explorée sur la période allant de janvier 2005 à août 2016. Une recherche en boule de neige a ensuite été effectuée à partir des articles inclus et les experts du domaine ont été sollicités. L’extraction a été menée par les membres du groupe, en utilisant la grille élaborée par le groupe de travail « méthodologie » du REDSIAM.

Résultats

Les codes CIM-10 utilisés pour détecter les FESF d’origine ostéoporotique sont majoritairement les codes S72.0, S72.1 et S72.2. Les performances des algorithmes sont au mieux partiellement validées. L’usage complémentaire des codes d’actes médico-chirurgicaux semble faire varier ces performances. Enfin, peu d’études décrivent comment sont prises en compte les fractures d’origine non ostéoporotiques, les ré-hospitalisations et les éventuelles fractures controlatérales.

Conclusions

Suite à ce travail, il est possible d’émettre quelques recommandations utiles. Lors de l’élaboration d’un algorithme destiné à détecter les FESF d’origine ostéoporotique, l’usage des seuls codes CIM-10 S72.0 à S72.2 est encouragé par les auteurs. Il s’agit des codes les plus souvent utilisés lors du codage d’une FESF sur le terrain. La prise en compte d’autres codes CIM-10 et d’actes médicaux et chirurgicaux dans l’algorithme doit être discutée en fonction des objectifs poursuivis. La détection et la gestion des éventuels doublons et des fractures non ostéoporotiques doivent être considérées lors de cette élaboration. Enfin, lorsqu’une publication met en œuvre un tel algorithme, tous ces points doivent être précisément décrits.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Hip fractures, Osteoporotic fractures, Patient Selection, Database, Health Information Systems

Mots clés : Fractures ostéoporotiques, Fractures de la hanche, Sélection de patients, Base de données, Systèmes d’information sur la santé


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° S4

P. S198-S208 - octobre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Identification des maladies neurodégénératives dans les bases de données médicoadministratives en France : revue systématique de la littérature
  • A. Gallini, F. Moisan, G. Maura, L. Carcaillon-Bentata, E. Leray, J. Haesebaert, A. Bruandet, E. Moutengou, L. Luciano, A. Weill, B. Marin, V. Gardette
| Article suivant Article suivant
  • Périnatalité et bases de données médico-administratives : quels usages, quels acteurs, quels enjeux pour les données sur les naissances ? – Spécial REDSIAM
  • A. Serfaty, S. Baron, C. Crenn-Hebert, Y. Barry, S. Tala

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.