Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Première transplantation des deux mains : résultats à 18 mois - 01/01/02

J.M.  Dubernard 1 * ,  P.  Henry 2 ,  H.  Parmentier 3 ,  B.  Vallet 4 ,  D.  Vial 5 ,  L.  Badet 1 ,  P.  Petruzzo 1 ,  N.  Lefrançois 1 ,  M.  Lanzetta 6 ,  E.  Owen 7 ,  N.  Hakim 8 *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

But de l'étude : Les premiers résultats, obtenus après transplantation d'une seule main chez l'homme, ont confirmé la faisabilité de la technique qui nous conduit à réaliser la première greffe des deux mains en janvier 2000. Cet article décrit les résultats 18 mois après la transplantation.

Patient et méthodes : Le receveur, 33 ans, avait été amputé des deux mains en 1996 à la suite de l'explosion d'une fusée artisanale. Le donneur, 18 ans, était en état de mort cérébral à la suite d'un traumatisme crânien. Les deux avant-bras prélevés ont été transportés à Lyon et préparés par deux équipes chirurgicales qui ont individualisé tous les éléments vasculonerveux, les tendons des greffons. Parallèlement, deux équipes travaillaient sur les deux moignons en individualisant les mêmes structures. La transplantation a constitué après ostéosynthèse, à suturer les artères, les veines, les nerfs, à reconnecter les tendons et les muscles avant de fermer la peau. Le traitement immunosuppresseur classique, à 18 mois, associe tacrolimus, mycophenolate, mofetil, prednisone.

Résultats : Aucune complication chirurgicale n'est survenue et aucun signe clinique de réaction du greffon contre l'hôte ne s'est manifesté. Deux épisodes de rejet ont pu être contrôlés facilement en augmentant les doses de glucocorticoïdes. La régénération nerveuse a permis de retrouver une sensibilité et une motricité satisfaisante associée à une réorganisation corticale démontrant une surprenante plasticité cérébrale. La qualité de vie est considérablement améliorée.

Conclusion : Le résultat fonctionnel paraît au moins aussi bon qu'après une double réimplantation de mains et le traitement immunosuppresseur conventionnel s'avère efficace pour prévenir le rejet.

Mots clés  : humain ; main ; transplantation.

Abstract

Aim of the study: The previous results achieved in single hand transplantations confirmed the feasibility of this procedure and encouraged us to perform the first human double hand transplantation, which was performed in January 2000. In the present study we reported the results obtained eighteen months after transplantation.

Patient and methods: The recipient was a 33-year old man suffering from a traumatic amputation of both hands in 1996. Surgery included procurement of the upper extremities from a 18-year old multiorgan cadaveric donor, preparation of the graft and recipient's stumps, transplantation of the hands, which included bone fixation, arterial and venous anastomoses, nerve suture, joining of tendons and muscles, and skin closure. Immunosuppressive protocol included tacrolimus, prednisone and mycophenolate mofetil. An intensive rehabilitation program was performed. Follow-up included immunological tests, skin biopsies, arteriography, bone scintigraphy, electromyography and brain functional magnetic resonance imaging.

Results: No surgical complications, infectious complications and graft-versus-host-disease occurred. Two episodes of acute skin rejection were demonstrated and they were completely reversed increasing steroid dose . Nerve regeneration and cortical reorganization were shown. Sensorimotor recovery was encouraging and life quality improved.

Conclusion: This double hand transplantation showed that conventional immunosuppressive protocol is effective and safe as well as that functional results are at least as good as those achieved in replanted upper extremities.

Mots clés  : hand ; human ; transplantation.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 1

P. 19-25 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement chirurgical de la maladie de Crohn
  • Y. Panis
| Article suivant Article suivant
  • La mortalité des perforations instrumentales de l'oesophage est élevée : expérience de 54 cas traités
  • J. Jougon, F. Delcambre, T. MacBride, A. Minniti, J.F. Velly

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.