Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Scoliose idiopathique de l'adulte - 01/01/02

[15-876-A-10]
Jean-Marc Vital : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Jean-Pierre Claverie : Praticien hospitalier
François Diard : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de radiologie, hôpital Tripode, 33076 Bordeaux cedex France
Unité de pathologie rachidienne, hôpital Tripode, 33076 Bordeaux  France
Bernard Biot : Chef de Service
Médecine Physique et Réadaptation, centre des Massues, 92, rue E. Locard, 69005 Lyon France
François Vadier : Chirurgien orthopédiste
Centre aquitain du Dos, clinique St Martin, allée des Tulipes, 33608 Pessac cedex France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 24
Iconographies 15
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

À l'âge adulte, on peut observer des scolioses idiopathiques (ou mieux primitives) et des scolioses dégénératives, qui dans les cas typiques, n'apparaissent qu'après la fin de la croissance. Si les scolioses idiopathiques graves diminuent en fréquence du fait d'une meilleure prise en charge thérapeutique, les scolioses dégénératives augmentent du fait du vieillissement de la population. Sur le plan anatomopathologique, les courbures principales idiopathiques vont s'enraidir, et les contre-courbures ou zones jonctionnelles être touchées par les mécanismes d'arthrose. Les scolioses dégénératives essentiellement lombaires vont peu s'aggraver sur le plan angulaire, mais souvent se compliquer de compressions neurologiques. Le vieillissement naturel musculaire et neurologique viend aggraver les lésions ostéoarticulaires. L'équilibre sagittal maintenant bien étudié en prenant en compte la position du bassin, des hanches et des genoux peut être sévèrement altéré avec déport du sujet vers l'avant. Les conséquences cliniques sont d'ordre esthétique, douloureuses avec des rachialgies de multiples causes, parfois des complications neurologiques, surtout dans le cadre des scolioses dégénératives ; les complications respiratoires sont beaucoup plus rares. Des scores d'évaluation appréciant qualité de vie et retentissement fonctionnel doivent être appliqués à ces patients complexes. Sur le plan radiographique, les clichés en charge debout et de profil permettent de mesurer la scoliose et son retentissement dans le plan sagittal. Les clichés de correction aident à la décision thérapeutique, notamment chirurgicale. Saccoradiculographie couplée au scanner ou imagerie par résonance magnétique nucléaire sont proposées, pour reconnaître une cause compressive à une éventuelle radiculalgie. Les tests d'infiltration radiculaire, une exploration électrique bien conduite, permettent de bien localiser la radiculalgie. Sur le plan thérapeutique, le traitement conservateur a toujours sa place : il comprend le traitement médical appliqué à une lombalgie banale, la rééducation, et dans les cas les plus sévères l'orthopédie conservatrice. La chirurgie, pratiquée après un bilan anesthésique complet et une description complète et éclairée des avantages et risques au patient, comprend un temps de libération entre les vertèbres antérieures ou/et postérieures, une instrumentation elle aussi antérieure ou/et postérieure avec greffe osseuse. Les indications dépendent essentiellement de l'âge de l'adulte, de la topographie de la déformation et des signes d'appel sur lesquels on veut agir (rachialgie, déséquilibre, radiculalgies). Les résultats doivent être évalués grâce à des scores en cours de validation. Le taux des complications n'est pas négligeable : elles sont dominées par l'infection, la pseudarthrose et les dos plats postopératoires qui peuvent conduire à des chirurgies complexes de reprise avec ostéotomies.



Mots-clés : scoliose de l'adulte, scoliose idiopathique, scoliose dégénérative, radiculalgies, lombalgies, déséquilibre sagittal, traitement orthopédique, traitement chirurgical, cyphoscoliose, cyphose arthrogénique

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.