Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Activité physique et diabète de type 2 - 19/04/18

[10-366-Q-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1941(18)79922-8 
P. Flore a, b,  : PhD-HDR, A. Borowik a : PhD, H. Dubouchaud c : PhD
a Université Grenoble Alpes, Inserm, CHU Grenoble Alpes, HP2, 38000 Grenoble, France 
b Unité fonctionnelle de recherche sur l'exercice, Hôpital Sud, Centre hospitalier universitaire de Grenoble, avenue de Kimberley, CS 90338, 38434 Échirolles cedex, France 
c Université Grenoble Alpes, Inserm, LBFA, 38000 Grenoble, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 5

Résumé

L'activité physique (AP) régulière (APR) à raison d'une séance toutes les 48 à 72heures fait partie intégrante du traitement du diabète de type 2 (DT2) en complément des mesures diététiques et des traitements car elle améliore la sensibilité à l'insuline et donc l'équilibre glycémique ainsi que les comorbidités associées au DT2. L'APR diminue la résistance à l'insuline car elle améliore la circulation, l'oxydation lipidique, diminue la lipotoxicité, l'inflammation bas grade et le stress oxydant associés aux dépôts de graisse ectopiques. Une littérature récente montre des effets bénéfiques de l'APR par la régulation de l'autophagie et du stress du réticulum endoplasmique. L'APR diminue surtout le risque cardiovasculaire et peut améliorer la neuropathie cardiaque autonome. Les recommandations concernant la prise en charge du diabète consistent, en complément des traitements et de l'éducation alimentaire, à lutter contre les comportements sédentaires et à accroître le niveau d'APR. Cette dernière peut être accrue dans le cadre des activités de la vie quotidienne ou par des programmes plus structurés supervisés (plus efficaces) indiqués notamment pour les patients les plus sévères et les plus limités au plan fonctionnel. Les programmes d'APR recommandés dans le DT2 consistent en la combinaison d'un entraînement de l'endurance cardiorespiratoire et d'un renforcement musculaire (intensité modérée-élevée). Il incombe au médecin traitant depuis le décret d'application n̊ 2016-1990 de décembre 2016 de prescrire l'APR et d'orienter le patient après avoir évalué la sévérité de son DT2, et son phénotype fonctionnel. Les patients les plus réfractaires à l'AP peuvent commencer par augmenter leur niveau d'AP quotidienne non structurée. La prise en charge par les APR de personnes DT2 présentant une limitation fonctionnelle sévère et envisageant un programme structuré intense nécessite une évaluation des risques par le médecin prescripteur et une formation solide des intervenants.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète de type 2, Morbidité cardiométabolique, Comportements sédentaires, Activité physique régulière, Endurance cardiorespiratoire, Renforcement musculaire


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traitement des maladies de longue durée : du passage de l'aigu au stade de la chronicité. Une autre gestion de la maladie, une autre prise en charge
  • J.-P. Assal
| Article suivant Article suivant
  • Diététique des états diabétiques
  • L. Monnier, C. Colette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.