Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Stratégies d’analyse de substances et méthodes interdites dans la pratique du sport : défis actuels et tendances futures - 10/05/18

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.036 
R. Nicoli 1, , F. Ponzetto 1, M. Saugy 2, T. Kuuranne 1
1 Laboratoire suisse d’analyse du dopage, centre universitaire Romand de médecine légale Lausanne-Genève, centre hospitalier universitaire Vaudois, université de Lausanne, Suisse 
2 Centre de recherche et d’expertise des sciences antidopage, université de Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectif

Présenter les stratégies analytiques courantes et futures qui sont employées dans les laboratoires antidopage pour la détection de substances et méthodes interdites dans le sport par l’Agence mondiale antidopage (AMA).

Méthodes

Une analyse antidopage d’échantillons biologiques (urine et sang) collectés en- et hors-compétition inclue l’identification, et dans quelques cas la quantification, des substances interdites présentes sur la liste des interdictions. Ceci se fait via une première étape de criblage suivi, le cas échéant, d’une analyse de confirmation des composés détectés (molécules parent et métabolites). Étant donné l’importante diversité des substances présentes sur cette liste (environ 300 composés, métabolites exclus), les laboratoires doivent utiliser de nombreuses techniques d’analyse directes telles que les dosages immunochimiques, les tests biologiques et les méthodes chromatographiques (LC et/ou GC) couplées à de la spectrométrie de masse (MS, MS/MS, HRMS). Ces méthodes doivent être rapides, fiables, automatisables, très sélectives et hautement sensibles, permettant d’analyser des substances avec des propriétés physico-chimiques diverses (poids moléculaire, polarité, propriétés acido-basiques, etc.) [1].

Résultats

Une préparation d’échantillon adéquate (dilute and shoot, LLE, SPE, etc.) combinée avec l’utilisation de nouveaux spectromètres de masse très rapides et à haute résolution couplés à la LC, GC et/ou SFC offrent de nouvelles perspectives pour le criblage et l’analyse confirmatoire [2]. Après une description des méthodes chromatographiques de routine, des solutions seront proposés pour faire face à la croissante diversité chimique des composés interdits, comme l’utilisation de colonnes HILIC pour l’analyse de composés polaires (p. ex. meldonium, AICAR) et l’analyse des métabolites « long-term » de certains stéroïdes anabolisants (p. ex stanozolol) par UHPLC-HRMS/MS. Des limites de détection de quelques pg/mL dans l’urine peuvent désormais être obtenues permettant d’allonger sensiblement les fenêtres de détection dans l’urine jusqu’à 20–30 jours. Finalement, l’analyse de peptides et protéines par LC-MS constitue aussi un domaine de recherche en plein expansion ces dernières années. Des applications intéressantes pour l’analyse de petits peptides sécrétagogues de l’hormone de croissance (GHRPs) par UHPLC-HRMS ainsi que des méthodes d’immuno-purification pour la détection d’insuline et analogues, IGF-1 et analogues et Synacthen seront aussi abordés.

Conclusion

Chaque année 300 000 contrôles antidopage sont réalisés dans le monde dont environ 1–2 % résultent positifs. L’utilisation de techniques analytiques performantes ainsi que le développement de nouvelles approches de détection constituent aujourd’hui des outils indispensables pour renforcer la lutte contre le dopage, menée conjointement par l’AMA, les organisations antidopage nationales et internationales et les laboratoires antidopage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 2S

P. S34 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Identification des métabolites de BB-22 dans des incubations d’hépatocytes humains
  • J. Carlier, X. Diao, M. Huestis
| Article suivant Article suivant
  • Dopage – résultat analytique anormal : entre déclaration et science
  • P. Kintz, A. Ameline, A. Eibel, L. Gheddar, J.-S. Raul

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.