Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Mort inattendue du nourrisson - 22/10/18

[4-002-T-06]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(18)84572-0 
O. Pidoux  : Praticien hospitalier
 Centre de référence MIN, Hôpital Arnaud-de-Villeneuve, Centre hospitalier universitaire de Montpellier, 371, avenue du Doyen-G.-Giraud, 34295 Montpellier, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

Cet article ambitionne de faire les définitions, l'épidémiologie, les facteurs de risque et de prévention, et les principes de prise en charge du nourrisson et de sa famille. La mort inattendue du nourrisson est le décès brutal d'un nourrisson, alors que rien dans ses antécédents connus ne le laissait prévoir. La mort subite est une mort inattendue du nourrisson sans cause retrouvée après avoir réalisé l'ensemble des investigations en vue de rechercher la cause du décès dont l'autopsie. L'incidence de la mort inattendue du nourrisson a diminué de façon spectaculaire (baisse de 75 %) dans les années 1990-1995 suite aux campagnes de prévention « je dors sur le dos ». Depuis les années 2000, le nombre de morts inattendues du nourrisson reste stable, mais variable d'un pays à l'autre. Les travaux de recherche ont permis de mettre en évidence une origine multifactorielle représentée par le modèle du triple risque : nourrisson vulnérable, survenant pendant une période critique de son développement (le plus souvent avant 6 mois) et soumis à un ou plusieurs facteurs de stress exogènes. Tout se passerait comme si « le nourrisson qui décède ne parvenait pas à se réveiller lors de la survenue d'un stress pendant son sommeil ». Ainsi, le nombre de morts inattendues du nourrisson pourrait être encore réduit en limitant les facteurs de stress exogènes, en respectant les conseils de couchage sans risque. La prévention doit donc être poursuivie, c'est une des missions des centres de référence. Toute mort inattendue du nourrisson doit être signalée et adressée au centre de référence de sa région, pour mener les investigations et apporter un soutien psychologique à sa famille.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Mort inattendue du nourrisson (MIN), Mort subite du nourrisson (MSN), Épidémiologie de la mort inattendue du nourrisson, Prise en charge de la mort inattendue du nourrisson, Centres de référence des MIN (CRMIN), Prévention de la mort inattendue du nourrisson


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Malaise du nourrisson
  • P. Foucaud
| Article suivant Article suivant
  • Troubles de succion déglutition du nouveau-né et du nourrisson
  • F. Renault

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.