Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats de la prostatectomie totale de sauvetage après irradiation pour traitement du cancer de la prostate localisé : étude multicentrique française - 04/11/18

Doi : 10.1016/j.purol.2018.07.071 
R. Clery 1, , M. Roupret 1, D. Alexandre 2, I. Duquesne 2
1 Pitié Salpêtriêre, Paris, France 
2 Hôpital Henri-Mondor AP–HP, Créteil, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les traitements physiques de la prostate (radiothérapie, curiethérapie ou hifu) sont parfois proposés en première ligne du traitement du cancer de la prostate (CAP). En cas de récidive biologique, certains patients jeunes se voient parfois proposer une prostatectomie de sauvetage en réunion de concertation pluridisciplinaire.

Le but de ce travail était de rapporter les résultats de la prostatectomie de sauvetage à partir d’une expérience multicentrique.

Méthodes

Tous les patients traités en première ligne par un moyen physique (irradiation, curiethérapie ou hifu) et en récidive biologique définie par une réascension par une valeur du PSA à Nadir+2ng/mL ont été recensés dans 10 centres français. Ceux qui se sont vue proposer une prostatectomie de sauvetage entre 2005 et 2017 dans 10 centres participants. Les données suivantes ont été recueillies au moyen d’un questionnaire standardisé : IMC, PSA, score de Gleason, traitement initial, marges, délai entre traitement et prostatectomie, TNM, suivi, complications postopératoires selon la classification de Clavien. Une analyse statistique a exploré les liens entre récidive et les items précédemment cités.

Résultats

Au total, 55 patients ont été inclus dont l’âge médian était 62 ans. Parmi eux, le traitement de première ligne du cap avait été une radiothérapie (n=29, 5 %) ou de l’hifu (n=16,3 %) ou une curiethérapie (n=10, 2 %).la durée opératoire médiane était de 180minutes (IQR 122–210), 390cc de pertes sanguines étaient rapportées en moyenne. La médiane des complications selon la classification de Clavien était cotée à 1. Une plaie rectale a été recensée ainsi qu’une plaie de vessie a été rapportée. La durée médiane d’hospitalisation était de 4jours (IQR 4–6). Trente et un pour cent des patients ont eu une récidive biologique (n=17.). La durée médiane de suivi était de 40 mois. Sur le plan fonctionnel, 52 % (n=29) des patients avaient une incontinence urinaire définitive et 16 % (n=8) avaient des érections résiduelles.

Conclusion

La prostatectomie de rattrapage est une option pour traitement local qui est techniquement réalisable avec une morbidité moindre que ce que l’on aurait pu escompter et qui peut être proposée à des patients jeunes. La technique de traitement de première ligne n’avait pas d’influence sur la récidive ultérieure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 13

P. 646-647 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparaison de la récidive biologique du cancer de prostate classé selon le risque CAPRA-S après prostatectomie radicale entre 2 populations d’origine ethno-géographique différente avec accès au soin similaire
  • J. Buisset, A. Villers, G. Gourtaud, C. Senechal, G. Marcq, R. Eyraud, V. Roux, P. Blanchet, L. Brureau
| Article suivant Article suivant
  • Suivi à long terme après prostatectomie et curage ganglionnaire étendu d’une cohorte de patient atteint d’un cancer de prostate localisé avec envahissement ganglionnaire : intérêt du curage ?
  • N. Schoentgen, J. Marolleau, A. Valeri, B. Rousseau, G. Fournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.