Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

À propos d’un trouble de l’évidence corporelle dans l’anorexie - 30/01/19

The body in anorexia: A phenomenological approach

Doi : 10.1016/j.evopsy.2018.11.008 
Hubert Wykretowicz  : collaborateur scientifique, Michael Saraga : médecin associé, Friedrich Stiefel : professeur, chef
 Service de Psychiatrie de Liaison du Chuv, Service de Psychiatrie de Liaison, Ave Beaumont 23, 1011 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les approches cognitivistes de l’anorexie insistent sur l’image déformée du corps chez les patients. L’expérience corporelle est ainsi réduite à sa représentation mentale. Dans ce travail, nous proposons d’approcher l’anorexie selon une démarche phénoménologique. La phénoménologie, au contraire des approches cognitivistes, invite à considérer l’expérience corporelle à partir d’elle-même.

Méthode

En suspendant les abstractions explicatives (neurobiologiques, psychanalytiques, cognitivistes) et sur la base de deux cas cliniques, nous étudions la manière dont se réorganise le sens de l’expérience du sujet dans l’anorexie. L’analyse s’inspire des travaux phénoménologiques de Edmund Husserl et Jean-Paul Sartre, de la sociologie de Pierre Bourdieu et, plus indirectement, de la théorie de l’embodied cognition.

Résultats

L’analyse phénoménologique de l’expérience ordinaire permet de souligner la réduction, dans l’anorexie, du vécu corporel aux sensations et à la représentation mentale du corps. Les patientes souffrent moins d’une image biaisée du corps objectif que d’une perte de l’évidence corporelle, associée à un investissement massif de la représentation du corps. Par « évidence corporelle » est désigné le rôle du corps en tant que vecteur tacite de participation au cours du monde.

Discussion

Envisager l’anorexie comme perte de l’évidence corporelle conduit à interroger les conceptions cognitivistes qui négligent l’expérience corporelle au profit de sa représentation. La démarche cognitiviste redouble ainsi la stratégie anorexique, qui associe, à la perte de l’engagement charnel et sensuel dans le monde, un surinvestissement du corps représenté.

Conclusion

L’approche phénoménologique de l’expérience anorexique nous conduit à bien distinguer le corps souffrant et agissant de la notion d’« image mentale », que l’on substitue trop souvent à l’expérience vive du corps propre. D’une manière générale, elle invite ainsi à se tenir au plus près de la constitution de l’expérience subjective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Aims

Cognitive approaches to anorexia are centered on the notion of a distorted body-image entertained by patients. The bodily experience is thereby reduced to a set of mental representations. In this article, we outline a phenomenological exploration of anorexia. In contrast to cognitivist approaches, phenomenology is an attempt to understand the bodily experience in its own terms.

Method

On the basis of two case studies, and setting aside abstract explanations (neurobiological, psychoanalytical, cognitivist), we study how the person's actual experience is meaningfully reorganized in anorexia. Our analysis draws on the phenomenology of Edmund Husserl and Jean-Paul Sartre, the social theory of Pierre Bourdieu and, more indirectly, the theory of embodied cognition.

Results

The phenomenological analysis of everyday experience underlines how, in anorexia, bodily experience is reduced to a set of sensations and mental representations of the body. Patients are less prone to a distorted image of the objective body than to a loss of bodily evidence, linked to an excessive focus on representation of the body. By “loss of bodily evidence”, we mean the role of the body as the tacit vehicle through which the person takes part in the doings of the world.

Discussion

Understanding anorexia as a loss of bodily evidence entails a critique of cognitive theories that neglect the living bodily experience in favor of mental representations of the body. Cognitive theory thus replicates the anorectic process, a process in which the carnal and sensual implication in the world is lost, while the body-image is over-emphasized.

Conclusion

Our exploration of the anorectic experience leads us to clearly distinguish the suffering and acting body from the notion of the “mental image”, too often substituted for the living bodily experience. Phenomenology is an invitation to remain close to the actual constitution of subjective experience.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Phénoménologie, Anorexie, Corps, Représentation, Image du corps, Cas clinique

Keywords : Phenomenology, Anorexia nervosa, Body, Representation, Body image, Clinical case


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Wykretowicz H, Saraga M, Stiefel F. À propos d’un trouble de l’évidence corporelle dans l’anorexie. Evol psychiatr 2019;84(1): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 1

P. 185-197 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Réflexions sur un cas d’érotomanie associée dans la perspective freudienne du délire comme « tentative de guérison » dans la psychose
  • Jessica Tran The
| Article suivant Article suivant
  • Tel qu’en lui-même enfin l’Eternité le change. Notes sur le soi/non-soi et les avatars de David Bowie
  • Silke Schauder

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.