Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comparaison entre scintigraphie aux MIBI-Risordan et au Thallium 201 dans la recherche de viabilité myocardique (à propos de 30 patients) - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.003 
Z. Bouguerri 1, , G. Chalal 1, R. Belakroum 1, F. Menad 1, E.M. Haffaf 1, I. Ararem 2, M.A. Aouni 2
1 Médecine nucléaire, hôpital central de l’Armée, Alger 
2 Médecine préventive et du travail, hôpital central de l’Armée, Alger 

Auteur correspondant.

Résumé

Objectif

Cette étude vise à vérifier si l’administration d’un dérivé nitré (Risordan) avant l’injection du radiopharmaceutique (Tc-99m-MIBI) au repos pourrait améliorer la détection de la viabilité myocardique (la réversibilité des défauts de perfusion) par rapport à l’examen de base (Tc-99m-MIBI seul) et de la comparer avec le protocole Thallium 201.

Méthodes

L’étude est de type comparaison de procédures diagnostiques, réalisée sur une période de 3 mois (premier trimestre 2016). Nous avons étudié 30 patients (âge moyen 61,63±3,0 et sex-ratio 3,2) avec antécédent d’infarctus du myocarde. Tous les patients ont subi 3 examens scintigraphiques au repos : Tc99m-MIBI seul, MIBI/Risordan et examen au TL201. Les données ont été reconstruites par un algorithme itératif puis réorientées en trois plans : petit axe, grand axe horizontal et grand axe vertical. L’analyse scintigraphique a été réalisée en utilisant le Spect Perfusion Quantitative (QPS), fournissant la fixation du radiotraceur en pourcentage ainsi que la sévérité des défects selon le modèle 17 segments. Les images ont été interprétées par deux observateurs indépendants. Les segments ayant une fixation du traceur de plus de 50 % par rapport au maximum ou une réversibilité10 % ont été considérés comme viables. L’exploitation informatique est faite sur logiciels epiinfo 6.04Dfr et Epidataanalysis V2.2.2.182.

Résultats

Un total de 510 segments de myocarde ont été évalués par analyse quantitative. Dans l’étude de base (Tc-99m-MIBI seul), on a 357/510 (70 %) segments viables et ceux-ci ont augmenté à 393/510 (77 %) dans l’étude MIBI/Risordan (p=0,001 par rapport au départ). Un total de 19 (63,33 %) des 30 patients a démontré une amélioration du myocarde viable. La concordance pour la détection des segments viables et non viables entre le protocole MIBI/Risordan et celui du TL201 a été retrouvée dans 487/510 segments (95,49 %). Quatre pour cent (21/510) des segments identifiés par MIBI/Risordan comme non viables sont viables dans le protocole TL201. En revanche, 0,3 % (2/510) des segments sont non viables par TL201 et viables par MIBI/Risordan (différence significative p<0,001).

Conclusion

Nos données suggèrent que l’utilisation de protocole MIBI/Risordan améliore la détection des segments viables et obtient des résultats très proches de ceux du TL201 (précoce – redistribution) et on peut donc le considérer comme alternatif potentiel au TL201, plus onéreux et irradiant et moins disponible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : 99mTc-MIBI, 201Tl, Cardiologie


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 173 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • JFMN Paris - 28 – 30 mars 2019
| Article suivant Article suivant
  • Quantitative assessment of tricuspid regurgitation using right and left ventricular stroke volumes obtained from equilibrium radionuclide ventriculography
  • D. Eyharts, Y. Lavie Badie, P. Fournier, E. Cariou, P. Pascal, F. Campelo Parada, I. Berry, D. Carrie, O. Lairez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.