Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un cas inhabituel de carcinome hépatocellulaire métastatique ? - 08/03/19

Doi : 10.1016/j.mednuc.2019.01.040 
A. Ferran 1, , A. Béron 1, C. Baillet 1, A. Moubtakir 1, P. Landy 2, C. Leprince 2, F. Pontana 3, E. Leteurtre 4, P. Mathurin 5, D. Huglo 1
1 Médecine nucléaire, CHU, Lille 
2 Médecine nucléaire, CH, Boulogne 
3 Radiologie, CHU, Lille 
4 Anatomo-pathologie, CHU, Lille 
5 Maladies de l’appareil digestif, CHU, Lille 

Auteur correspondant.

Résumé

Une patiente de 62 ans est présentée en RCP des tumeurs hépatiques pour un nodule hépatique de 2,5cm considéré comme carcinome hépatocellulaire (CHC) sur cirrhose probablement en rapport avec une NASH. Du fait des conclusions de la RCP, un traitement par radiofréquence de ce CHC est programmé un mois plus tard. Mais son médecin traitant lui a fait faire au préalable deux TEP, au FDG et à la fluorocholine. Celles-ci ne montrent pas d’hyperfixation significative sur le nodule hépatique mais, à la fluorocholine, il existe des foyers de fixation intenses ganglionnaires (cervical et inguinal droits et médiastinal), osseux (aile iliaque gauche) et myocardiques. Devant la confirmation du caractère franchement pathologique de ces anomalies, une IRM cardiaque est réalisée, compatible avec l’existence de métastases myocardiques, ainsi que des biopsies de la lésion hépatique et du ganglion cervical qui concluent à des métastases d’une tumeur neuroendocrine (TNE) bien différenciée de grade G2. L’interrogatoire retrouve la notion d’une chirurgie du grêle 19 ans plus tôt pour une tumeur considérée alors comme bénigne. Pour le bilan de cette TNE, une scintigraphie au pentétréotide-indium 111 et une TEP à la fluoroDOPA retrouvent les anomalies connues et montrent, pour la TEP à la fluoroDOPA, des lésions supplémentaires (hépatique, ganglionnaires, péritonéales et musculaires), parfois millimétriques. L’originalité de ce cas porte sur la diversité des différents sites métastatiques, avec certaines localisations rares (myocarde), mais aussi sur la façon dont ils ont été découverts. Si une fixation habituellement discrète du FDG et plus nette des analogues de la somatostatine et de la fluoroDOPA sur les lésions de TNE bien différenciée est bien établie, avec en particulier une sensibilité de détection de ces lésions très élevée pour la fluoroDOPA, la fixation de la fluorocholine sur ces lésions n’a pas été particulièrement étudiée. En 2017, un cas clinique de métastases osseuses de TNE fixant la fluorocholine a été publié et semble être le premier cas décrit. Sans faire de ce traceur une option d’évaluation des TNE, la possibilité d’une fixation relativement intense de la fluorocholine sur ces lésions doit être connue pour éviter des erreurs diagnostiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : 18F-FCH, Métastases, Tumeurs neuroendocrines, 18F-FDOPA, 18F-FDG


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 43 - N° 2

P. 221 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse semi-quantitative de la TEP aux marqueurs de la plaque amyloïde après normalisation spatiale et correction d’atténuation vs analyse visuelle
  • C. Manca, V. Roch, C. Armand, T. Jonveaux, G. Karcher, P.Y. Marie, A. Verger
| Article suivant Article suivant
  • Découverte d’une xanthomatose disséminée de Montgomery grâce à une scintigraphie osseuse
  • A. Yacoub, H. Marzouk, M. Nouira, H. Boudriga, S. Mensi, R. Sfar, M. Ben Fredj, K. Chatti, S. Ajmi, M. Guezguez

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.