Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effets secondaires de l'ivermectine utilisée dans le traitement de la gale - 26/03/08

Doi : AD-10-2006-133-10-0151-9638-101019-200519688 

A. SPARSA [1],

J.-M. BONNETBLANC [1],

I. PEYROT [1],

V. LOUSTAUD-RATTI [2],

E. VIDAL [2],

C. BÉDANE [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La gale est une ectoparasitose fréquente et difficile à éradiquer en institution. L'efficacité de l'ivermectine, sa simplicité d'utilisation et l'obtention de l'AMM dans le traitement de la gale depuis 2001, rend sa prescription plus fréquente. La majorité des effets secondaires avec cette molécule est notée dans le traitement de l'onchocercose ou de la filariose, peu de cas sont signalés dans le traitement de la gale. Nous rapportons deux cas d'effets secondaires de l'ivermectine chez des malades âgés atteints de gale.

Observations

Un homme âgé de 72 ans, hospitalisé pour gale était traité par l'application de benzoate de benzyl (Ascabiol®) et la prise d'ivermectine (200 µg/kg). Deux jours après la prise d'ivermectine, il se plaignait de douleurs abdominales diffuses et de nausées. Les examens biologiques révélaient une cytolyse. La recherche d'une autre cause d'hépatite s'avérait négative. Les transaminases se normalisaient

en 15 jours. Le diagnostic d'hépatite à l'ivermectine était retenu.

Une femme âgée de 86 ans, hospitalisée pour une gale, était traitée par l'application de benzoate de benzyl (Ascabiol®) et la prise d'ivermectine (200 µg/kg). Trois jours plus tard, on notait l'apparition d'une tachycardie sinusale avec dyspnée asthmatiforme. La recherche d'une cause cardiaque, emboligène, infectieuse demeurait négative. La toxicité à l'ivermectine était suspectée.

Discussion

Depuis la commercialisation de l'ivermectine en traitement minute de la gale, rares ont été les effets secondaires rapportés dans la littérature, alors qu'elle peut donner des troubles du rythme et des hépatopathies dans d'autres indications. Dans nos deux observations, la responsabilité de l'ivermectine est probable et nous recommandons une certaine prudence notamment chez les personnes âgées chez lesquelles elle est probablement la plus prescrite.

Abstract

Systemic adverse reactions with ivermectin treatment of scabies.

Background

Scabies is a common parasitic infestation and is very difficult to eradicate from institutions. Ivermectin is used extensively thanks to its efficacy and ease of use through oral administration; it was approved for the treatment of scabies in humans in 2001 in France. Most of the adverse effects noted with this drug have been seen during treatment of onchocerciasis and other filarial disease, but they are rare in the treatment of scabies. We report side effects with ivermectin in two elderly patients with scabies.

Cases report

A 72-year-old man was referred for scabies and was treated with benzyl benzoate (Ascabiol®) and ivermectin (200 µg/kg) in a single dose. Two days later, the patient presented abdominal pain and nausea. Laboratory tests revealed cytolysis tests for other causes of hepatitis were negative. Within two weeks, liver function had returned to normal. Hepatitis due to ivermectin was diagnosed.

An 86-year-old woman hospitalised for scabies was treated with benzyl benzoate and a single dose of ivermectin (200 µg/kg). She developed sinus tachycardia and asthma 3 days later. Screening for embolic, cardiac and infectious origins was found. Toxicity of ivermectin was suspected.

Discussion

Since the introduction of ivermectin for the treatment of scabies, reports of adverse events are rare although this drug can cause cardiac dysfunction and liver disease in other indications. In our cases, the causal relationship with ivermectin is probable and care must be taken, particularly in the elderly, the population in which this drug is probably most widely prescribed.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 133 - N° 10

P. 784-787 - octobre 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Ulcérations anales induites par le nicorandil
  • A.-L. RIVAL, C. ALLOMBERT-BLAISE, A. LY, J.-P. GRANDJEAN, M. FAURE, A. CLAUDY
| Article suivant Article suivant
  • Lymphome splénique à lymphocytes villeux révélé par un purpura vasculaire lié à une cryoglobulinémie associée à une hépatite C
  • P. Lemordant, T. Boye, B. Fournier, B. Guennoc, G. Kaplanski, G. Menard, F. Carsuzaa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.