Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L'opération de Heller sans système anti-reflux. À propos de 123 cas - 01/01/02

M.  Raiss * ,  A.  Hrora,  M.  Menfaa,  S.  Al Baroudi,  M.  Ahallat,  K.  Hosni,  A.  Halhal,  A.  Tounsi*Auteur correspondant

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : Le traitement chirurgical de l'achalasie du sphincter inférieur de l'oesophage est la myotomie de Heller, habituellement associée à un système anti-reflux (SAR), du fait d'un risque élevé de reflux gastro-oesophagien postopératoire. L'intérêt de ce SAR est discuté. Le but de ce travail était d'évaluer rétrospectivement les résultats de la myotomie de Heller sans SAR mais réalisée selon une technique adaptée afin de prévenir le reflux postopératoire.

Patients et méthodes : Entre 1975 et 1999, 123 patients ont eu une intervention de Heller pour achalasie, sans adjonction systématique d'un SAR. Le diagnostic d'achalasie de l'oesophage était porté cliniquement et confirmé par les explorations paracliniques (transit baryté, fibroscopie et manométrie). La myotomie a été faite par voie abdominale chez 116 (94 %) patients. La dissection respectait les moyens de fixité oesophagienne, notamment le méso-oesophage postérieur. La myotomie portait sur l'oesophage et ne descendait pas sous le niveau du cardia. Une fundoplicature postérieure a été associée chez deux patients.

Résultats : Un patient (0,8 %) est décédé d'une inhalation massive. La morbidité (1,6 %) était représentée par une péritonite et une occlusion postopératoire. À distance (recul moyen = 5 ans ; extrêmes : 1-20), les résultats fonctionnels étaient satisfaisants (excellents et bons) chez 112 (92 %) patients. Sept patients (6 %) ont développé un RGO postopératoire, dont un seul a nécessité un traitement chirurgical. La dysphagie a persisté chez trois patients (2 %) qui ont du être réopérés.

Conclusion : Les résultats de cette série montrent que l'adjonction systématique d'un SAR n'est pas nécessaire dans l'intervention de Heller pour achalasie du sphincter inférieur de l'oesophage.

Mots clés  : Oesophage ; Achalasie ; Opération de Heller ; Reflux gastro-oesophagien.

Abstract

Introduction: Surgical treatment of achalasia of lower oesophageal sphincter is Heller's myotomy, usually associated with a fundoplication due to an high risk of postoperative gastro-oesophageal reflux. The value of this fundoplication is discussed. The aim of this study was to evaluate retrospectively the results of Heller's myotomy without fundoplication but performed according to a precise technique preventing postoperative reflux.

Patients and Methods: Between 1975 and 1999, 123 patients underwent Heller's myotomy without systematic fundoplication. Diagnosis of achalasia was performed clinically and confirmed by investigations: baryum meal, fibroscopy and manometry. Myotomy was performed through an abdominal approach in 117 (95%) patients. Dissection preserved fixity of abdominal oesophagus in all cases, particularly its posterior meso. Myotomy was performed on abdominal oesophagus but not below the cardia. Posterior fundoplication was associated in 2 patients.

Results: One patient (0,8%) died from massive aspiration. Morbidity (1,6%) consisted in one peritonitis and one postoperative occlusion. At follow-up (mean = 5 years; range: 1-20), functional results were satisfying (excellent and good) in 112 (92%) patients. Seven patients (6%) developed postoperative reflux, including one who need surgical treatment. Dysphagia persisted in 3 patients (2%) who had to be reoperated.

Conclusion: Results of this series show that systematic fundoplication is not necessary in Heller's myotomy for achalasia of lower oesophageal sphincter.

Mots clés  : Oesophagus ; Achalasia ; Heller's operation ; Gastro-oesophageal reflux.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 127 - N° 10

P. 771-775 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Occlusions du grêle sur bride : le scanner spirale surestime la gravité des lésions
  • E. Vibert, J.M. Regimbeau, Y. Panis, P. Lê, P. Soyer, M. Boudiaf, R. Rymer, P. Valleur
| Article suivant Article suivant
  • Compression de la veine cave inférieure avec thrombose : une complication rare d'un kyste biliaire solitaire
  • E. Lermite, P. Pessaux, Y. Jousset, C. Aubé, N. Regenet, S. Hennekinne-Mucci, J.P. Arnaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.