Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Utilisation de la cabergoline dans la maladie de Cushing non contrôlée - 02/04/08

Doi : 10.1016/S0003-4266(06)72611-7 
F. Illouz , S. Dubois-Ginouves, S. Laboureau, V. Rohmer, P. Rodien
Service d’Endocrinologie CHU Hôtel Dieu 4 rue Larrey, 49033 Angers cedex 01 

Tirés à part : F. Illouz, à l’adresse ci-dessus.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La cabergoline est un agoniste dopaminergiques dont l’efficacité a été démontrée dans le traitement des prolactinomes mais son utilisation a également été rapportée chez des patients présentant un hypercorticisme non contrôlé par les traitements conventionnels. Nous décrivons l’utilisation de la cabergoline chez 3 patients porteurs d’une maladie de Cushing dont un qui présentait un adénome corticotrope silencieux récidivant. Ces 3 patients ont été opérés et un seul a été traité par radiothérapie. Cependant, l’hypercortisolisme persistant a motivé l’utilisation de cabergoline. Nous avons objectivé une régression ou une normalisation de l’hypercortisolisme, et pour un patient, il semble que la progression tumorale ait été stoppée. Si la cabergoline a pu diminuer l’hypersécrétion de cortisol ou inhiber la croissance des tumeurs corticotropes, il est encore difficile de savoir quels sont ses sites d’action.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Cabergoline is a dopaminergic agonist with demonstrated efficiency of for the treatment of prolactin-secreting pituitary tumors. It has also been reported effective for patients with hypercortisolism uncontrolled by conventional therapies. We describe the use of cabergoline in three patients with Cushingʼs disease, one of them presenting a silent ACTH-secreting pituitary tumor. Those patients underwent surgery and only one has been treated with radiation therapy. However persisting hypercortisolism motivated the use of cabergoline. We describe a decrease or a normalization in hypercortisolism; for one of the subjects, tumor growth seemed to be stopped. While cabergoline can induce a suppression of cortisol secretion or a corticotroph tumor shrinkage, the sites of action remain unclear.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Maladie de Cushing, cabergoline

Key words : Cushingʼs disease, cabergoline


Plan

Plan indisponible

© 2006  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° 4

P. 353-356 - septembre 2006 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.