Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quantifier l’évolution cognitive dans la sclérose en plaques : quels sont les indices les plus fiables ? - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.093 
Franca Schmid 1, Henry Audrey 2, Stefaniak Nicolas 3, Patrick Hautecoeur 4, Bruno Lenne 5,
1 Laboratoire c2s, cognition, santé et société (ea 6291), université de Reims-Champagne-Ardenne, B.P.30, 57, rue Pierre-Taittinger, 51571 Reims cedex 
2 Laboratoire c2s, cognition, santé et société (ea 6291), université de Reims Champagne-Ardenne, B.P.30, 57, rue Pierre-Taittinger, 51571 Reims cedex 
3 Laboratoire c2s, cognition, santé et société (ea 6291), université de Reims Champagne Ardenne, B.P. 30, 57, rue Pierre-Taittinger, 51571 Reims cedex 
4 Neurologie, hôpital Saint Philibert, Lille 
5 Neurologie, hôpital Saint-Vincent de Paul, Lille 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Évaluer les changements cognitifs à l’aide d’outils fiables est difficile mais semble essentielle dans des pathologies évolutives comme la sclérose en plaques (SEP) où ces perturbations ont un retentissement significatif.

Objectifs

L’objectif de cette étude est de comparer la fiabilité de différentes méthodes d’analyse de cas uniques pour évaluer les changements cognitifs dans la SEP afin de proposer une méthodologie standardisée.

Patients et méthodes

Dans un design longitudinal, un groupe de patients présentant une SEP (n=123) et un groupe de contrôle (n=93) appariés en âge, genre et nombre d’années d’études réalisaient deux bilans neuropsychologiques évaluant les fonctions cognitives les plus fréquemment atteintes dans la SEP (épreuves mnésiques et exécutives en particulier). Cinq méthodes d’analyse de cas unique ont été utilisées pour mesurer l’évolution cognitive dans le groupe SEP mais également dans le groupe de contrôle.

Résultats

Dans le groupe SEP, les méthodes de cas unique ont des accords inter-juges faibles tandis qu’elles obtiennent des accords élevés au sein du groupe de contrôle. Les méthodes de régression détectent plus fréquemment un déclin cognitif chez les patients avec une SEP comparativement aux autres indicateurs. Selon la méthode utilisée, des changements cognitifs ont été mis en évidence dans le groupe de contrôle, montrant une variabilité des trajectoires évolutives chez le sujet sain également.

Discussion

La concordance entre méthodes de cas unique quant à l’évolution cognitive dépend de l’échantillon étudié. Toutes les méthodes de cas uniques ne possèderaient pas la même sensibilité aux changements cognitifs. Les méthodes de régression seraient plus fiables, avec une plus grande sensibilité aux changements, ce qui permettrait d’éviter les faux négatifs dans l’interprétation de l’évolution cognitive.

Conclusion

Ainsi, il semble primordial, dans la pratique clinique, d’utiliser les indicateurs les plus fiables afin d’éviter les interprétations erronées de la significativité et du sens de l’évolution cognitive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Évolution cognitive, Méthodes de cas unique, Sclérose en plaques


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S18-S19 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adaptation et normalisation des fluences verbales en arabe algérien et en français algérien à la population de l’Est algérien
  • Wafa Zahi, Amina Nezzal, Catherine Belin, Didier Maillet, Bénédicte Defontaines, Abdelmalek Nezzal, Nadia Toubal
| Article suivant Article suivant
  • Le syndrome de Dide et Botcazo une entité neuropsychologique rare et oubliée
  • Mickael Aubignat, Chantal Lamy, Sandrine Canaple, Audrey Arnoux, Claire Leclercq, Olivier Godefroy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.