Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un magistrat consommateur régulier d’agents anabolisants : est-ce possible ? - 20/11/20

Doi : 10.1016/j.toxac.2020.10.008 
L. Gheddar 1, , A. Ameline 1, V. Dumestre 2, J.-S. Raul 1, P. Kintz 3
1 Institut de médecine légale, Strasbourg, France 
2 Laboratoire ToxGen, Bordeaux, France 
3 X-Pertise Consulting, Mittelhausbergen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

L’utilisation des produits de la performance dans le milieu des sports amateurs est en constante augmentation. Les auteurs présentent un cas de décès impliquant la prise d’agents anabolisants consommés de façon régulière par un homme pratiquant le bodybuilding.

Description du cas

Les auteurs rapportent le cas d’un homme de 61 ans découvert mort, chez lui, par sa femme. L’homme est magistrat de profession et est connu pour s’entraîner régulièrement à la salle de musculation et consommer des agents anabolisants. Les enquêteurs retrouvent chez lui deux types d’agents anabolisants : une boîte de Clenox® et une boîte de StanoX-10® contenant respectivement du clenbutérol, β2-agoniste, annoncé à 0,040mg et du stanozolol, stéroïde anabolisant, à 10mg.

Méthode

Des investigations complètes incluant une autopsie, un examen histologique et des analyses de toxicologie ont été menées afin de documenter l’affaire. Afin d’identifier et de doser le clenbutérol et le stanozolol dans les matrices biologiques et dans les comprimés retrouvés chez la victime, une analyse spécifique a été utilisée sur un système de chromatographie liquide couplé à de la spectrométrie de masse en tandem.

Résultats

L’examen externe du corps et l’autopsie ont révélé une congestion au niveau de plusieurs organes et une cardiomégalie (692g). Les analyses histologiques ont mis en évidence des plaques athéromateuses au niveau des coronaires. Concernant les comprimés retrouvés chez la victime, les analyses ont montré que les dosages étaient différents de ceux renseignés sur les étiquettes soit 0,073mg pour le clenbuterol et 11,5mg pour le stanozolol. Le clenbutérol a été identifié et dosé dans toutes les matrices disponibles : sang périphérique (1,1ng/mL), urine (7,2ng/mL), bile (2,4ng/mL), contenu gastrique (3,2ng/mL) et cheveux (23pg/mg). Le stanozolol a été identifié uniquement dans les cheveux à 11pg/mg. Les autres analyses toxicologiques de référence étaient négatives y compris l’alcool et les médicaments.

Conclusion

Les experts ont conclu à une insuffisance cardiaque impliquant la consommation régulière d’agents anabolisants. La combinaison de clenbutérol et de stanozolol peut être considérée comme une préparation synergique. Ce cas indique qu’une plus grande attention devrait être accordée au clenbutérol mais également aux molécules ayant un tropisme cardiaque lorsque la mort est inattendue, en particulier chez les bodybuilders ou les sujets souhaitant perdre du poids, même de plus de 60 ans. Pour finir, la collaboration entre les enquêteurs, les médecins légistes et les toxicologues est nécessaire car peu de cas dans la littérature traitent de la combinaison « clenbutérol et stéroïdes anabolisants » bien que ces produits soient consommés par des millions d’utilisateurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 4

P. 248-249 - décembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recherche d’un biomarqueur spécifique d’une exposition aux graines de pavot par spectrométrie de masse haute résolution
  • N. Fabresse, A. Knapp, P. Dugues, M. Martin, I.-A. Larabi, I. Etting, C. Mayer, J.-C. Alvarez
| Article suivant Article suivant
  • Suivi toxicocinétique en temps réel d’une intoxication par médicaments cardiotropes
  • A. Gish, T. Onimus, A. Durand, J. Goutay, B. Hennart, F. Hakim, E. Castex, C. Richeval, J.F. Wiart, L. Humbert, D. Allorge, J.-M. Gaulier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.