Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Injections multisites de toxine botulique chez l’enfant Infirme Moteur Cérébral : rééducation et appareillage - 18/04/08

Doi : KIN-09-2004-32-33-1632-8345-101019-ART12 

Edith Morel [1],

Jean-Claude Bernard [2],

Emmanuelle Chaleat-Valayer [3],

Avec la participation de

Eric Loustalet [1],

Rachel Bard [4],

Albert Milioni [5]

Voir les affiliations

Résumé

Le traitement par toxine botulique de la spasticité localisée aux membres inférieurs chez l’IMC doit être associé à une prise en charge spécifique de kinésithérapie et d’appareillage du fait des particularités du produit injecté.

Le protocole de kinésithérapie et d’appareillage présenté dans ce travail vise à l’amélioration de l’équilibre global de l’enfant afin de faciliter la station debout puis l’accession à la marche autonome.

Lorsque la déambulation de l’enfant est autonome, le traitement après injection de toxine est essentiellement ciblé sur la qualité et le rendement de la marche.

L’appareillage a une place de choix dans ce traitement pour :

  • récupérer les déficits de longueur (rétractions non fixées) par des attelles de posture ;
  • suppléer à la faiblesse musculaire par l’appareillage fonctionnel.

Le traitement doit être en permanence adapté à l’évolution neuro-motrice et orthopédique de l’enfant.

Abstract

Multi-site injections of botulinum toxin in children with cerebral palsy: rehabilitation and technical assistance

Botulinum toxin used for the treatment of focal spasm of the lower limbs in children with cerebral palsy should be associated with a specific physical medicine and technical assistance strategy.

The physical therapy and technical assistance strategy presented here is designed to improve overall balance and thus facilitate the upright position and independent gait.

When the child is able to walk independently, treatment after toxin injection is essentially targeted to improving gait quality and yield.

Technical assistive devices are important to recover length deficits (non-fixed retraction) using posture ortheses and support weak muscles with functional devices.

Treatment must be adapted regularly to the neuromotor and orthopedic status of each child.


Mots clés : Enfant , IMC , Membres inférieurs , Rééducation , Toxine botulique


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 32-33

P. 28-36 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution de l’indice du coût physiologique (icp), du VO2 et de la fréquence cardiaque au cours d’une épreuve de marche et de béquillage unipodal
  • Thierry Vezirian, Philippe Voisin, Bruno Leleu, Jacques Vanvelcenaher, Ludovic Dupont, Bernard Dupont, Alain Chevutschi, Michel Sidney, Serge Berthoin, André Thévenon, Thierry Weissland
| Article suivant Article suivant
  • Mise au point - Bilan-Évaluation d’une cicatrice en kinésithérapie
  • Pierre Ruelle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.