Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’offre de boissons, de produits laitiers frais et de biscuits est-elle vraiment plus sucrée aux Antilles qu’en France hexagonale ? - 07/12/21

Are drinks, fresh dairy products and biscuits really sweeter in the West Indies than in mainland France?

Doi : 10.1016/j.cnd.2021.08.001 
Louis Georges Soler a, , Sabrina Eymard Duvernay b, Pascaline Rollet b, Alexandre Ducrot c, Philippe Terrieux d, Amélie Kurtz b, Caroline Méjean b
a ALISS, INRAE 1303, 65, boulevard de Brandebourg, 94200 Ivry-sur-Seine, France 
b MoISA, Université Montpellier, CIRAD, CIHEAM-IAMM, INRAE, institut agro, IRD, Montpellier, France 
c Service statistique direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt de Guadeloupe, Saint-Claude, Guadeloupe, France 
d Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la Forêt de la Martinique, 97200 Fort de France, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Dans le prolongement des débats qui ont abouti à la promulgation de la Loi Lurel en 2013, notre étude évalue la qualité nutritionnelle des produits appréhendée à travers leur teneur en sucre, pour une large partie de l’offre alimentaire disponible dans les Antilles, et compare cette offre avec celle correspondante dans l’Hexagone. L’analyse se focalise sur trois secteurs de produits - les boissons sucrées, les produits laitiers frais, les biscuits et gâteaux - qui sont les plus gros contributeurs aux apports en sucres des populations en Martinique et Guadeloupe. D’une façon générale, pour les 3 secteurs étudiés, l’offre de produits disponible aux Antilles ne se démarque pas de façon très importante de celle observée sur le marché hexagonal. En moyenne les teneurs en sucres sont comparables, tant pour le secteur des boissons sucrées (5 % d’écart en moyenne) que pour celui des biscuits et gâteaux. Le secteur des produits laitiers frais se démarque plus fortement avec une teneur moyenne en sucres supérieure de 15 % à celle de l’hexagone. Il faut néanmoins noter que, pour quelques familles de produits qui peuvent être largement consommées, les écarts de teneur en sucres sont susceptibles d’avoir des impacts sur les apports en sucres des consommateurs. Boissons aux fruits gazeuses et plates, limonades, crèmes dessert, fromages frais et yaourts sucrés, qui représentent des familles de produits avec de grands nombres de références disponibles (suggérant de hauts niveaux de consommation), présentent ainsi des teneurs en sucres plus élevées aux Antilles qu’en France hexagonale. Si ces différences apparaissent clairement et ne doivent pas être sous-estimées, les résultats conduisent à nuancer l’idée que la qualité de l’offre disponible aux Antilles serait le déterminant majeur des apports en sucre plus élevés que dans l’hexagone. En tout état de cause, l’effet lié aux quantités consommées est au moins aussi important que celui lié aux différences de teneur en sucres observées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In line with the debates that led to the enactment of the Lurel Law in 2013, our study assesses the nutritional quality of products, through their sugar content, for a large part of the food supply available in the French West Indies and compares this food supply with those in mainland France. The analysis focuses on three product sectors - sweetened beverages, fresh dairy products, biscuits and cakes - which are the largest contributors to the sugar intake in populations of Martinique and Guadeloupe. In overall, for the 3 sectors studied, the food supply available in the French West Indies slightly differs from that observed in mainland France. On average, the sugar contents are comparable, both for the sector of sweetened beverages (5% different on average) and for the sector of biscuits and cakes. The sector of fresh dairy products stands out more strongly with an average sugar content of 15% higher than those in mainland France.

Nevertheless, for some product groups, which can be widely consumed, variations in sugar content are likely to have an impact on consumers’ sugar intake. Carbonated and non-carbonated fruit drinks, lemonades, creamy desserts, fresh cheeses and sweetened yogurts, which represent groups with a large number of references available (suggesting high levels of consumption), have higher sugar contents in the French West Indies than in mainland France. While these differences clearly appear and should not be underestimated, the results lead to qualify the idea that the nutritional quality of the food supply available in the French West Indies would be a major determinant of higher sugar intakes compared to mainland France. The effect due to the quantities consumed is at least as important as those due to the observed differences in sugar content.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Antilles, Teneurs en sucre, Boissons, Produits laitiers, Biscuits

Keywords : West Indies, Sugar content, Soft-drinks, Fresh dairy products, Cookies


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 56 - N° 6

P. 350-359 - décembre 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quels sont les déterminants importants à prendre en compte pour optimiser la nutrition protéique chez les personnes âgées : une équation complexe mais avec des solutions
  • Dominique Dardevet, Laurent Mosoni, Isabelle Savary-Auzeloux, Marie-Agnès Peyron, Sergio Polakof, Didier Rémond
| Article suivant Article suivant
  • Les lécithines végétales : quels impacts métaboliques en tant qu’ingrédients ?
  • Chloé Robert, Carole Vaysse, Marie-Caroline Michalski

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.