Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypertension artérielle masquée : mythe ou réalité - 03/06/08

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.01.022 
Jean-Michel Mallion , Olivier Ormezzano, Gilles Barone-Rochette, Yannick Neuder, Muriel Salvat, Jean-Philippe Baguet
Cardiologie et hypertension artérielle, CHU de Grenoble, F-38043 Grenoble Cedex 09, France 

Jean-Michel Mallion, CHU de Grenoble, BP 217, F-38043 Grenoble Cedex 09, France. Tél. : +33 4 76 76 54 40 Fax : +33 4 76 76 59 42

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Points essentiels

L’hypertension masquée est aussi appelée hypertension blouse blanche inverse. L’hypertension artérielle masquée est diagnostiquée si les sujets ont de valeurs de PA en clinique normales (PA<140/90) et des valeurs de PA en ambulatoire ou à domicile élevées PAS de jour135mmHg ou PAD de jour85mmHg.

Sa prévalence varie de 10 à 47 % selon les populations étudiées ou les critères de diagnostic. Les sujets avec une HTA masquée ont une plus grande fréquence d’atteintes des organes cibles et plus particulièrement une prévalence plus élevée d’athérosclérose carotidienne et d’hypertrophie ventriculaire gauche cardiaque.

Les études longitudinales réalisées montrent des niveaux plus élevées de morbidité et de mortalité cardiovasculaire. Ces études objectivent que la PA en ambulatoire ou à domicile prédit mieux le risque ; ceux qui sont diagnostiqués comme hypertendus en référence aux mesures ambulatoires ou à domicile ont des risques beaucoup plus grands.

Chez qui doit-on rechercher une HTA masquée ? En référence à une étude que nous avons conduite, 3 éléments sont plus susceptibles de prédire la présence d’une HTA masquée : le sexe masculin, l’âge au dessus de 60 ans et une PA systolique au cabinet médical>à 130mmHg.

L’hypertension artérielle est donc une réalité. Les patients doivent être détectés et traités en référence à des critères cliniques de jugement individualisés par le praticien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

Masked hypertension is also referred as reverse white coat hypertension. Masked hypertension is diagnosed in subjects who have normal clinic blood pressure (BP) <140/90mmHg and elevated ambulatory BP or home BP, with daytime systolic BP135mmHg or daytime diastolic BP85mmHg.

Its prevalence varies between 10 to at least 47% and differs substantially according to the reference population and the specific criteria.Subjects with masked hypertension have been shown to have more extensive target organ damage, specifically, a higher prevalence of carotid atherosclerosis and of left ventricular cardiac hypertrophy.

Longitudinal studies of patients with masked hypertension show higher levels of cardiovascular morbidity and mortality than in reference populations. These studies show that ambulatory or home BP measurements predict risk much better than the usual clinical measurements and that those who are found to be hypertensive by ambulatory or home measurements have greater risks than those who are not.

Who should be tested for masked hypertension? Our reference study shows that 3 characteristics are most likely to predict masked hypertension: male sex, age over 60 years, and office systolic BP of more than 130mmHg.

Masked hypertension is indeed a reality. Individual patients should be tested and treated, based on the physicianʼs clinical judgment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 6P2

P. 1034-1037 - juin 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thérapeutiques antirétrovirales : principes du traitement de l’infection par le VIH
  • Odile Launay
| Article suivant Article suivant
  • Perspectives thérapeutiques dans l’artériopathie des membres inférieurs : thérapie génique et cellulaire
  • Elisa Pasqualoni, Emmanuel Messas, Jean-Noël Fiessinger, Joseph Emmerich

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.