Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Réalisation d’un score clinique de prédiction de thrombose veineuse profonde des membres inférieurs spécifique à la médecine générale - 06/04/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2008.09.022 
Pierre Gagne 1, Luc Simon 2, Florence Le Pape 3, Luc Bressollette 4, Dominique Mottier 4, Grégoire Le Gal 4,

pour le groupe Géné-GETBO5

1 Médecin généraliste, F-22940 Plaintel, France 
2 Médecin généraliste, F-29940 La Forêt Fouesnant, France 
3 Médecin généraliste, Brest F-29200, Brest, France 
4 EA3878, Université de Bretagne Occidentale, Brest, France ; et Département de Médecine Interne et de Pneumologie, Centre Hospitalier Universitaire de la Cavale Blanche, F-29609 Brest Cedex, France 
5 Liste des médecins participants en Encadré 1, France 

Grégoire LE GAL, EA3878, Département de médecine interne et de pneumologie, Centre Hospitalier Universitaire de la Cavale Blanche, Boulevard Tanguy Prigent, F-29609 Brest Cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Objectifs

La thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs est de plus en plus souvent prise en charge en ambulatoire par les médecins généralistes. Le diagnostic clinique est difficile. L’objectif de ce travail était de créer un nouveau score clinique simple de prédiction de la TVP en médecine générale, utilisable dès la première consultation, et pouvant orienter dans la décision de traiter d’emblée ou non un patient suspect de TVP par anticoagulants, les recommandations internationales recommandant de traiter avant confirmation diagnostique ceux ayant une probabilité clinique forte.

Méthodes

Il s’agissait d’une étude prospective, menée de janvier à décembre 2006, auprès des 3 022 médecins généralistes exerçant une activité libérale en Bretagne. Tout patient vu en consultation pour une suspicion de TVP pouvait être inclus dans l’étude. Les paramètres recueillis ont été intégrés dans un score de prédiction de la TVP.

Résultats

276 patients ont été inclus par 189 médecins généralistes différents. Une TVP a été mise en évidence chez 103 patients (37 %). Le score clinique construit comprend 4 facteurs de risque (antécédent personnel de maladie veineuse thromboembolique +1, immobilisation dans le mois précédent +1, contraception oestroprogestative +2, cancer actif +3), un signe clinique (diminution du ballant du mollet +1) et la présence d’un diagnostic alternatif au moins aussi probable que la TVP : -3. Ce score permet de classer les patients suspects de TVP en deux groupes de probabilité clinique : forte (2 points ou plus) et non forte (<2 points), avec des proportions de TVP confirmées respectivement de 63 et de 26 %.

Discussion

Nous avons voulu construire un score de prédiction clinique propre à la médecine générale, construit à partir de données recueillies par les médecins généralistes en pratique quotidienne, qui soit rapide à utiliser, n’allongeant pas le temps d’une consultation. Le calcul de ce score a une conséquence pratique immédiate : orienter dans la décision d’instaurer ou non un traitement anticoagulant avant confirmation diagnostique. Sa validation sur une autre population que celle de l’étude reste à réaliser avant que son utilisation ne puisse être recommandée en routine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Patients with suspected deep vein thrombosis (DVT) are often managed on an outpatient basis by primary care physicians. International guidelines recommend anticoagulant treatment for patients with suspected DVT when diagnostic testing is delayed or when clinical probability is high. Our goal was to build a clinical prediction rule specifically for easy use in primary care to help decide about starting anticoagulant therapy while awaiting ultrasound examination. Between January and December 2006, 276 patients with clinically suspected DVT were included in this study by 189 general practitioners from Brittany, France. All patients underwent a standardized clinical assessment and were then referred for ultrasonography. The diagnosis of DVT was confirmed in 103 (37%) patients. The final clinical prediction rule comprises four risk factors for DVT (personal history of venous thromboembolism +1, immobilization in previous month +1, estrogen contraceptive +2, active malignancy +3), one clinical sign (swelling of the calf +1), and the presence of an alternative diagnosis more likely than that of DVT (−3). The proportion of confirmed DVT was 26% in patients classified as at low risk, with a score less than 2 points, and 63% in patients classified at high risk, that is, with a score of 2 points or more. This clinical prediction rule is based on simple history and clinical factors that are routinely collected by GPs from patients with suspected DVT. It could help to decide about the immediate prescription of anticoagulation pending ultrasound. This rule should be externally validated before its use in clinical practice can be recommended.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 4

P. 525-533 - avril 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vaccin contre le virus de l’hépatite B et neuropathie démyélinisante : polémique et désinformation
  • Stanislas Pol
| Article suivant Article suivant
  • Rôles et missions de la personne de confiance à l’hôpital : insuffisamment connus par les malades : Enquête semi-directive chez 95 patients du CHU de Nantes
  • Renaud Clement, Romain Guille, Olivier Rodat, Pierre Lombrail

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.