Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les hyponatrémies postopératoires de l'enfant : physiopathologie, diagnostic et traitement - 01/01/03

Doi : 10.1016/j.annfar.2003.09.009 

Y.  Brouh a ,  O.  Paut a * ,  M.  Tsimaratos b ,  J.  Camboulives a *Auteur correspondant.

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif. - Présenter les données actualisées sur la physiopathologie, les causes et la prise en charge des hyponatrémies postopératoires de l'enfant.

Source des données. - Recherche informatisée à partir de Pubmed®, et d'articles sur le thème en insistant sur la littérature des cinq dernières années. Mots clés employés séparément ou en combinaison : hyponatremia, postoperative, children.

Synthèse des données. - L'incidence de l'hyponatrémie postopératoire est évaluée à 0,34 % et sa mortalité non négligeable. L'hyponatrémie est favorisée par la diminution des capacités de dilution du rein, sous l'action de la sécrétion, appropriée ou non, de l'hormone antidiurétique (ADH). Le syndrome de sécrétion inappropriée d'ADH est fréquent dans certains types de chirurgie, rachidienne, cardiaque ou neurochirurgie en particulier. Dans ce contexte, les apports de liquides hypotoniques sont des facteurs de risque importants de développement d'une hyponatrémie. Les autres causes d'hyponatrémie sont les pertes liquidiennes extrarénales, le syndrome de perte de sel d'origine cérébrale, le phénomène de désalination, l'insuffisance surrénale ou encore certains médicaments. La prévention, essentielle, repose sur l'arrêt de l'utilisation des solutés de perfusion hypotoniques au bénéfice des solutés isotoniques, le maintien d'une volémie correcte, le suivi des bonnes pratiques de perfusion, et la réalisation de bilans urinaires et sanguins réguliers chez les patients à risque. L'encéphalopathie hyponatrémique est une urgence. Son traitement consiste à assurer une oxygénation et une ventilation adéquate, et à administrer du chlorure de sodium hypertonique. L'hyponatrémie chronique est asymptomatique et le risque neurologique principal est lié à une correction trop rapide qui peut être à l'origine de lésions osmotiques démyélinisantes.

Mots clés  : Hyponatrémie ; Postopératoire ; Enfant.

Abstract

Objectives. - To review the current data on pathophysiology, causes and management of postoperative hyponatremia in children.

Data sources and extraction. - The Pubmed® database was searched for articles, combined with references analysis of major articles on the field.

Data synthesis. - The incidence of postoperative hyponatremia has been evaluated at 0.34% and its mortality significant. Postoperative hyponatremia is triggered by the diminished renal ability to excrete free water, due to antidiuretic hormone release. Inappropriate secretion of antidiuretic hormone is frequently seen after spine, cardiac and neurosurgery but can occur even after minor surgery. In this context, the infusion of hypotonic fluids represents a strong risk factor for developing hyponatremia. Other causes of hyponatremia are represented by extrarenal fluid losses, cerebral salt wasting syndrome, desalination phenomenon, adrenal insufficiency or some medications. Preventive treatment is essential and based on prohibition of hypotonic fluids infusion and the use of isotonic fluids infusions, maintenance of a normal total blood volume, the observance of the good practice recommendations for fluid infusion in children, and frequent blood and urine sodium concentration determinations in patients at risk for developing hyponatremia. Hyponatremic encephalopathy requires an emergent management, consisting in respiratory care and hypertonic sodium chloride infusion. Chronic hyponatremia is most often asymptomatic and the main neurological risk factor is represented by a too rapid correction of plasma sodium, which may lead to centropontine myelinolysis.

Mots clés  : Hyponatremia ; Postoperative ; Children.

Plan



© 2003  Publié par Elsevier Masson SAS.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 1

P. 39-49 - février 2004 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.