Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation monocentrique de la tolérance de l’association concomitante de trastuzumab et de radiothérapie - 03/07/09

Doi : 10.1016/j.canrad.2009.02.008 
Y.-M. Kirova a, , L. Caussa a, B. Granger b, A. Savignoni b, R. Dendale a, F. Campana a, H. Tournat a, J.-Y. Pierga c, A. Fourquet a, M.-A. Bollet a
a Département d’oncologie-radiothérapie, institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75248 Paris cedex 05, France 
b Service de bio-statistique, institut Curie, Paris, France 
c Département d’oncologie-médicale, institut Curie, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif de l’étude

Étude prospective monocentrique de la tolérance cutanée et cardiaque de l’association concomitante de trastuzumab et de radiothérapie pour le cancer du sein.

Patientes et méthodes

De février 2004 à janvier 2007, 57 patientes ont reçu l’association concomitante de trastuzumab et d‘une radiothérapie normalement fractionnée du sein ou de la paroi, avec ou sans les aires ganglionnaires. La fraction d’éjection du ventricule gauche, mesurée avant l’administration de trastuzumab, avant celle de la radiothérapie, après la radiothérapie puis tous les quatre à six mois par échographie ou scintigraphie, était normale si d’au moins 50 % ou considérée comme telle par le cardiologue. Toute fraction d’éjection du ventricule gauche devait être normale avant l’administration de trastuzumab. La toxicité cutanée a été évaluée selon la Common Terminology Criteria for Adverse Events, version 3.0. L’âge médian était de 49 ans (25–80). La chimiothérapie comportait des anthracyclines dans 84 % des cas, pour une dose totale de 300mg/m2. Toutes les patientes sauf une, irradiée une fois par semaine, ont reçu le trastuzumab toutes les trois semaines à la dose de 8mg/kg puis 6mg/kg, pour une durée médiane de 12 mois (2–33). La chaîne mammaire interne a été irradiée dans 88 % des cas.

Résultats

La fraction d’éjection du ventricule gauche était normale avant la radiothérapie pour 54 patientes (100 %, trois données manquantes), après la radiothérapie pour 56 (98 %, aucune donnée manquante) et aux dernières nouvelles pour 53 (95 %, une donnée manquante). L’épidermite a été cotée de grade 0, 1 ou 2 pour respectivement deux, 44 et 11 patientes. Pour les 27 patientes vues après six mois, la toxicité cutanée a été cotée de grade 0, 1 et 2 chez respectivement 22, quatre et une.

Conclusion

Avec une technique adaptée, la tolérance cutanée et cardiaque précoce de l’association de trastuzumab et de radiothérapie s’est avérée bonne. Le suivi plus long d’un plus grand nombre de patientes reste cependant indispensable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Purpose

Prospective monocentric study of the skin and heart tolerance of a concurrent administration of trastuzumab (T) and radiotherapy (RT) for breast cancer (BC).

Patients and methods

From February 2004 to January 2007, 57 patients (pts), were treated by a concomitant administration of T and normo-fractionated RT of either whole breast (±boost) or chest. The perfusion of T started either with or after chemotherapy (CT). Left ventricular ejection fractions (LEVF), assessed at baseline, before start of RT, after completion of RT and then every four to six months with either echocardiography or multiple gated acquisition scanning, were considered normal if greater or equal to 50% or stated so by the cardiologist. Inclusion criteria included a normal LVEF at baseline. Skin toxicity was evaluated using CTCAEV3. Median age was 49 years (25–80). CT with anthracycline was administered in 84% (total dose 300mg/m2). All but one patient (treated weekly) received T every three weeks (8mg/kg followed by 6mg/kg) for a median duration of 12 months (6–33). The internal mammary chain was irradiated in 88% of cases. Median follow-up for LVEF assessment was 13 months (2–33).

Results

LVEF at pre-RT were normal in 54 pts (100%, three Missing Data [MD]), at post-RT in 56 pts (98%, no MD) and at last follow-up in 53 pts (95%, one MD). There were two grade 0, 44 grade I and 11 grade II skin reactions. For the 27 patients with a skin toxicity assessment after six months, late skin toxicity was grade 0 in 22 pts, grade 1 in four, grade 2 in one.

Conclusion

Provided that the technique is adapted, the acute skin and heart toxicities of the concomitant administration of T-RT appeared satisfactory. More patients and longer follow-up are still mandatory.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Toxicité, Radiothérapie, Trastuzumab, Cancer du sein

Keywords : Toxicity, Radiotherapy, Trastuzumab, Breast cancer


Plan


© 2009  Société française de radiothérapie oncologique (SFRO). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° 4

P. 276-280 - juillet 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Radiothérapie de rattrapage pour récidive biochimique après prostatectomie : comparaison entre les définitions de récidive biochimique de l’Astro et de Phoenix
  • L. Quero, P. Mongiat-Artus, V. Ravery, V. Hennequin, C. Maylin, F. Desgrandchamps, C. Hennequin
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du coût de la radiothérapie asservie à la respiration dans le cadre d’un projet Stic
  • R. Remonnay, M. Morelle, P. Giraud, M.-O. Carrère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.